à la fin
locution adverbiale

à la fin \a la fɛ̃\ invariable

  1. Finalement.
    • L’argent ! ce mot retentissait à mes oreilles, toutes les minutes. Je n’entendais jamais que le tintement de ce mot qui, à la fin, avait pris comme une sonorité d’écus remués. (Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée, A. Laurent, 1886)
    • Bert parcourut l’île en tous sens […] pour tâcher de découvrir l’officier blessé. À la fin, il le fit débusquer de quelques buissons épais […] (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 369 de l’éd. de 1921)
  2. (familier) Pour marquer l’exaspération, l’impatience.
    • Tout ce boucan, ça vous porte sur les nerfs, à la fin !… On dirait une foule qui crie…, on dirait des gens qui trépignent… (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 339 de l’éd. de 1921)
synonymes
Pour marquer l’exaspération, l’impatience

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français