à loisir
étymologie
voir loisir

locution adverbiale

à loisir \a lwa.ziʁ\

  1. À son aise, à sa commodité, sans se presser.
    • Il avait modestement baissé les yeux, et souriait toujours. Je pus l'examiner à loisir. (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Don Juan de Kolomea in « Contes Galiciens », traduction anonyme de 1874)
    • Pendant ce temps le chevalier noir et son joyeux guide s’avançaient à loisir dans les replis de la forêt ; […]. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Ce fut alors que M. de Morvelle put observer à loisir ses nouveaux amis politiques. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Celui qui, au sommet de l'Etna promène à loisir ses yeux autour de lui, est principalement affecté par l’étendue et par la diversité du tableau. (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire,)
    • Il lui suffira d'interroger l'horizon, de constater qu'aucun sergent de ville, aucun témoin indiscret n'est à portée, et il pourra tout à loisir retourner les poches du poivrot inconscient. ‎(Guy Tomel, Le bas du pavé parisien, éd. G. Charpentier & E. Fasquelle, 1894, p. 152)
    • (Figuré)La Garonne devenant divagante multiplie, à loisir, les « gaules » ou « gaures », c'est-à-dire ses bras, et les « îles », résultant de l’atterrissement des graviers vite envahis par la végétation spontanée et bientôt exhaussées par la rétention du limon. (Une histoire de la Garonne, sous la direction de Janine Garrisson-Estebe et de Marc Ferro, collection Des fleuves & des hommes, Paris : chez Ramsay, 1982, p. 408)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français