à reculons
étymologie
 Composé de à et de reculons.

locution adverbiale

à reculons \a ʁə.ky.lɔ̃\ invariable

  1. (propre) En reculant, en allant en arrière.
    • Et je voguais, lorsqu’à travers mes liens frêles
      Des noyés descendaient dormir, à reculons.
      (Arthur Rimbaud, Le Bateau ivre)
    • C’était bien, de voir les pages bleues se tordre dans les flammes, et les mots s’enfuir comme à reculons, on ne sait où. (Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lullaby, 1978, collection Folio Junior, page 44)
  2. (Figuré) (familier) En s’éloignant de sa bonne fin, de son terme, au lieu d’avancer.
    • Du reste, l’histoire ne remonte jamais son cours et il n'est au pouvoir de personne de vivre l’histoire à reculons. (Les Communistes expliquent: l'autonomie démocratique et populaire, Parti communiste martiniquais, 1978, page 140)
    • Cette affaire marche à reculons.
  3. (Figuré) (familier) À contre-cœur, sans en avoir envie.
    • Mine de rien, il lui annonça son intention d'aller faire un tour à la « butte aux maringouins», comme disait Julie, pour voir de ses yeux comment leur mère s'adaptait à la vie champêtre, elle qui était partie à reculons. (Micheline Lachance, Le Roman de Julie Papineau, vol.2 : L'Exil, Québec Amérique, 1995, rééd. 2012, chap. 42)
synonymes

Sens propre :




Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français