à toute allure
étymologie
 Composé de à, toute et allure.

locution adverbiale

à toute allure \a tut‿a.lyʁ\

  1. (familier) Avec une grande vitesse.
    • À toute allure les autobus, les omnibus et les charrettes de commissionnaires voituraient malles et valises vers la gare ; sur les quais envahis, l’exode des hiverneurs d’élite se heurtait à la bousculade des voyageurs de toute espèce. (Paul Margueritte, Jouir, 1918, T.2, p.260)
    • Nous descendîmes, le long des devantures baissées, la rue noire et déserte lorsqu’un taxi que j’arrêtai, se rangea contre le trottoir, nous chargea et sur la seule indication: « Au bal du Saint-Martin », partit à toute allure. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il atteint le fossé qui délimite la Belgique et la France et, en dépit des feuilles pourries qui l’entravent, il le suit à toute allure. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
synonymes
traductions
  • espagnol : a toda mecha, a todo gas, a todo meter
  • italien : a bomba



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français