âpreté
étymologie
 Composé de âpre et de -té.

nom

SingulierPluriel
âpretéâpretés

âpreté \ɑ.pʁə.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est âpre.
    • Le tannin, qui vient de la rafle, des pépins et des pellicules donne de l’âpreté ; c'est à ce principe qu'il faut rapporter la plus ou moins longue conservation du vin. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 136)
  2. (Figuré) Difficile, violent.
    • La société Serco, choisie pour bercer les passagers entre Londres en Edimbourg, gère, entre autres, les fourgons cellulaires britanniques, des prisons, des centres de rétention et des foyers de demandeurs d’asile. Sa réputation d’âpreté au gain et d’opacité est détestable. (Le train de nuit Londres-Edimbourg tourne au cauchemar)
    • L’âpreté des chemins rend les communications difficiles dans ce pays-là.
    • L’âpreté de son humeur, de son esprit le rend insociable.
    • L’âpreté d’une réprimande.
    • L’âpreté d’une discussion.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.035
Dictionnaire Français