écœurer
étymologie
 Composé de é-, cœur et -er.

verbe

écœurer \e.kœ.ʁe\ transitif conjugaison (pronominal : s’écœurer)

  1. Faire défaillir le cœur, dégoûter, en parlant des boissons, des aliments fades ou trop gras et sucrés.
  2. (Figuré) Mettre dans un état de dégoût, répugner.
    • Un langage qui vous écœure.
    • Sa conduite m’écœure.
  3. (Québec) (familier) Déranger fortement. Note: Au Québec, le mot peut parfois être moins fort qu’en France, en ce sens qu’il n’évoque pas vraiment un haut-le-cœur.
    • Ça m’écœure, quand tu m’interromps tout le temps.
    • Arrête d’écœurer tout le monde avec ton histoire de divorce, ça n’intéresse personne.
    • Les gens comme elle qui ne sont pas fiables, ça m’écœure royalement.
  4. (Québec) (familier) (Spécialement) Taquiner fortement, faire fâcher.
    • Manon, arrête d’écœurer ton frère. Julien, mets ton chapeau. J’t’ai dit d’arrêter d’écœurer ton frère ! (Richard Martineau, Le Journal de Montréal, 18 juillet 2014)
  5. (pronominal) (Québec) Se lasser.
    • « Souvent les gens se demandent comment un peintre peut travailler continuellement sans s’écœurer. C’est que bien souvent, les personnes qui se posent cette question détestent peinturer car elles n’ont pas le bon équipement […] » (Le Soleil (Québec), 1er mai 2004)
  6. (réciproque) (Québec) Se narguer, se disputer.
    • Quand on était petits, mon frère et moi, on n’arrêtait pas de s’écœurer.
    • Ils se sont écœurés toute la soirée.
    • Ça va aller mieux si vous arrêtez de vous écœurer.
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.031
Dictionnaire Français