écraser
étymologie
Emprunt, avec ajout du préfixe é-, au Moyen anglais crasen voir crash, crush, craze d’origine probablement scandinave.

verbe

écraser \e.kʁa.ze\ transitif conjugaison (pronominal : s’écraser)

  1. Aplatir, briser quelque chose par un grand poids, par une forte compression, par un coup violent.
    • C’est là, sans aucun doute, que près de cinquante navires anglais, danois et hollandais furent écrasés par les glaces en 1777. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le canot bascule sur le berthon, se met à glisser vers l'avant écrasant une trentaine de personnes et blessant grièvement à la jambe Isaac Lehmann. (Philippe Masson, Les Naufrageurs du Lusitania et la guerre de l'ombre, Albin Michel, 1985, p.117)
    • Bruno, épargne-moi ton baratin de Rock Machine. T’as de la misère à écraser une araignée. (Alain Beaulieu, Le Fils perdu, Québec Amérique, 2013, chap. 3)
    • Écraser des groseilles, du verjus.
  2. Heurter violemment et accidentellement.
    • Tout le monde levait la tête vers le ciel. En ce seul jour, le nombre des gens écrasés dans la rue fut plus élevé qu’au cours des trois derniers mois. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 31 de l’éd. de 1921)
  3. (Figuré) Surcharger.
    • Cet homme est écrasé sous le poids des affaires.
    • Ce travail m’écrase.
    • Cette responsabilité m’écrase.
    • Je suis écrasé de demandes.
  4. (Figuré) Perdre quelqu’un ; détruire entièrement ses moyens de fortune, de considération, anéantir, réduire à rien.
    • Les Magyars ne surent même pas défendre les Slovaques contre l’invasion étrangère. En 1244, ils furent écrasés par mes Mongols qui se répandirent sur le pays. (Ernest Denis, La Question d'Autriche ; Les Slovaques, Paris, Delagrave, 1917, in-6, p.106)
    • La puissance romaine écrasa toutes les autres.
    • Cette armée fut écrasée sous le nombre.
    • Le fort écrase le faible.
  5. (Par hyperbole) Se montrer plus fort, plus habile ; prendre un grand avantage sur quelqu’un.
    • Écraser quelqu’un dans une discussion, dans un débat.
  6. (informatique) Enregistrer un contenu dans un fichier ou document en supprimant le contenu antérieur.
    • Tu as écrasé ce fichier ‽ Et comment je fais, moi, maintenant, pour voir ce que tu as supprimé ?
  7. (argot) (intransitif) Se taire.
    • Il a raison, alors j’écrase.
  8. (pronominal) Venir heurter violemment la surface d’un objet plus rigide et plus large, au point de se déformer.
    • Il pleuvait. Par instants, on entendait l’averse s’écraser contre la verrière du haut. (Francis Carco, L’Homme de minuit'', Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Au milieu de toutes ces impressions, un espoir subsistait : il finirait fatalement par descendre quelque part, et alors, s’il ne s’écrasait pas dans la dégringolade, quelqu’un ou quelque société peut-être le réexpédierait, lui et le ballon, en Angleterre. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 90 de l’éd. de 1921)
    • Cependant, au milieu de la chaussée, des nègres se poursuivaient à coup de boules de neige et parfois, une de ces boules, manquant son but, s'écrasait contre une devanture. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 51)
  9. (argot) (Figuré) Dormir profondément, ce qui écrase le support du fait de l'absence de tonus musculaire pendant le sommeil
    • Les chiens, quand ils ont courru toute la journée dans la forêt, qu'est-ce qu'ils écrasent !
synonymes
aplatir
informatique
dormir profondément

traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français