égayer
étymologie
De gai qui s’orthographiait aussi (et se prononçait) gay ou gaya, dans l’aragon et le pays toulousain (le gay savoir, la gaya ciencia)

verbe

égayer \e.ɡɛ.je\ ou \e.ɡe.je\ transitif ou intransitif ou pronominal conjugaison (pronominal : s’égayer)

  1. Rendre gai.
    • Et, pour égayer le voyage, les chansons bientôt fusèrent d’elles-mêmes. Les notes joyeuses retentissaient au loin sur la terre nue […]. (Out-el-Kouloub, Zariffa, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Égayer la conversation.
    • Il faut faire ce qu’on pourra pour égayer ce malade.
    • Tâchez de vous égayer l’esprit.
    • Il faut s’égayer un peu.
    • Égayer son deuil, commencer à porter un deuil moins sévère.
  2. (jardinage) Rendre moins touffu, éclaircir les branches.
    • Égayer un arbre.
  3. (Figuré) Rendre agréable ; répandre certains ornements.
    • Il était entièrement vêtu de casimir noir, ainsi qu’il convient à un notaire. Mais comme on se trouvait au plus fort de l’été, M. Bernard avait cru pouvoir égayer sa tenue sévère d’une ombrelle d’alpaga blanc. (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)
    • Dès le Ve siècle avant J.-C., les Grecs n’hésitent pas à égayer leurs poteries de quelques représentations (claires) de godemichés. (Catherine Mallaval, « Préhistoires de cul », dans Libération (journal) du 24 décembre 1996)
  4. (pronominal) Devenir gai.
  5. (pronominal) Prendre du plaisir.
    • Epidémie oblige, la journée des familles à bord est bien annulée. Mais les marins s’égaient en ville, ou rentrent chez eux, munis de consignes légères. (« C’était “faites au mieux les gars !” » : le récit de la contamination du « Charles-de-Gaulle »)
    • S’égayer sur le compte de quelqu’un, s’égayer à ses dépens, se permettre des plaisanteries sur son compte.
synonymes
pronominal
  • s’amuser

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français