électron
étymologie
De l’anglais electron, lui-même mot-valise de electric et de ion créé par George Stoney.

nom

SingulierPluriel
électronélectrons

électron \e.lɛk.tʁɔ̃\ masculin

  1. (physique) Particule élémentaire stable de charge négative.
    • L’effet photovoltaïque se manifeste lorsqu’un semi-conducteur absorbe de la lumière. En acceptant l’énergie des photons, les électrons de la bande de valence des semi-conducteurs passent dans la bande de conduction et créent ainsi des paires électron-trou. (John D. Meakin, Essai : Conversion photovoltaïque, dans Physique : Optique et physique moderne, De Boeck Supérieur, 1992, page 566)
    • Cette étape est plausible, car NO est une espèce à nombre impair d’électrons, et deux molécules peuvent former une liaison covalente quand elle se rencontrent. Le fait que le dimère N202 existe aussi dans le solide rend la suggestion plausible. (Peter William Atkins, Éléments de chimie physique, traduit de l'anglais par Monique Mottet, révision scientifique par ‎Paul Depovere, De Boeck Supérieur, 1998, page 262)
    • Au delà de 107 Hz, la masse des électrons est elle-même trop importante pour que ceux-ci puissent suivre l’excitation, et le matériau a alors un comportement diélectrique semblable à celui du vide. (Jean-Marie Haussonne, Céramiques pour l'électronique et l'électrotechnique, Presses polytechniques et universitaires romandes, 2002, page 31)
  2. (vieux) Alliage léger à base de magnésium ; élektron.
    • Des essais sont actuellement en cours pour utiliser l’alliage de magnésium, l’électron dont la densité est seulement de 1,8 au lieu de 2,8 ; le gain de poids sur un moteur de 500 CV est de l’ordre de 50 kgr. (Revue générale de l'aéronautique, 1931, vol. 13-14, page 204)
    • On jeta dans l’abime une échelle de 45 mètres fabriquée en électron, ce métal si léger que dix mètres d’échelle ne pèsent que 450 grammes, et que l’on en accrocha solidement l'extrémité à un rocher. (Pierre Rousseau (vulgarisateur), La Terre, ma Patrie, collection « Savoir », librairie Arthème Fayard, 1947, p. 145)
  3. (Antiquité) Ambre ; succin.
    • Quant au pays de l’électron, il est plus difficile à en déterminer exactement la position. L’opinion émise il y a déjà longtemps, que l’électron (ambre, succin) provenait des côtes occidentales de la Chersonèse Cimbrique, a rencontré beaucoup de partisans. (Jean-Chrétien-Ferdinand Hœfer, L'Univers : Histoire et description de tous les peuples : Chaldée, Assyrie, Médie, Babylonie, Mésopotamie, Phenicie, Palmyrène, Paris : chez Firmin Didot frères, 1852, p. 63)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français