éloquent
étymologie
Du latin eloquens.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinéloquentéloquents
Fémininéloquenteéloquentes

éloquent \e.lɔ.kɑ̃\

  1. Qui a de l’éloquence, du talent à s’exprimer, en parlant d’une personne.
    • Plusieurs fois, des écrivains éloquents crurent qu'ils pourraient déterminer un courant de réaction contre ces doctrines, […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.III, Les préjugés contre la violence, 1908, p.125)
    • Il y a des gens qui sont naturellement éloquents.
    • ... je ne suis point du tout éloquent, voilà ce qui m'a paru le comble de l'impudence, à moins qu'ils n'appellent éloquent celui qui dit la vérité., (Platon, Apologie de Socrate)
  2. (Par extension) Qui a la force de paroles prononcées par une personne éloquente.
    • Une feuille de papier blanc est très éloquente comparée à la prudence muette de ce visage. (Ivo Andrić, Le Pont sur la Drina, 1945 ; traduit du serbo-croate par Pascale Delpech, 1994, p. 259)
    • Ce discours est fort éloquent.
    • Il prononça un panégyrique très éloquent.
    • S’exprimer en termes éloquents.
  3. (Par extension) Il se dit encore de tout ce qui est capable de faire la même impression, de produire les mêmes effets qu’un discours éloquent.
    • Des larmes éloquentes.
    • Silence éloquent.
    • Geste éloquent.
    • Regard éloquent.

traductions
forme fléchie

éloquent \e.lɔk\

  1. Troisième personne du pluriel de l’indicatif présent de éloquer.
  2. Troisième personne du pluriel du subjonctif présent de éloquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français