émigrer
étymologie
Du latin emigrare.

verbe

émigrer \e.mi.ɡʁe\ intransitif conjugaison

  1. Quitter son pays pour aller s’établir dans un autre.
    • Il faut que la misère des Islandais soit bien grande pour les déterminer à émigrer. L’émigration islandaise a commencé en 1870, sous l’impulsion de M. Olafsson, journaliste radical et membre du parlement de Reykjavik. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 27)
  2. (En particulier) (France) (histoire) Quitter la France durant la Convention, en parlant des aristocrates et de leurs affidés.
    • Mon père se cache de son côté en attendant une occasion d'émigrer. (Alexandre Dumas, ''Les Mille et Un Fantômes)
  3. (zoologie) Quitter périodiquement une région pour séjourner dans une autre.
    • Vers le 20 mars, les chasseurs signalèrent les premiers cygnes, qui émigraient des territoires méridionaux et s'envolaient vers le nord en poussant d'aigres sifflements. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  4. (hyperbole) Migrer d'un lieu à un autre.
    • Ce Charançon pullule principalement dans les zones de culture de la Betterave, il hiverne dans les betteravières de l'année précédente et émigre au printemps, dès sa sortie, vers les nouvelles plantations consécutives à l’assolement. (Entomologie appliquée à l'agriculture, tome 1 : Coléoptères, publié sous la direction de A. S. Balachowsky & Alfred Serge, éditions Masson, 1963, p. 959)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français