étal
étymologie
De l’ancien bas frk stal (« position, demeure » voir état, étable de même radical indo-européen commun via le latin), qui donne l’ancien français estal (« tréteau, plate-forme, stalle »).

nom


étal \e.tal\ masculin

  1. Sorte de table sur laquelle les bouchers débitent la viande.
    • Viande à l’étal.
  2. Table où sont exposées les marchandises dans un marché public.
    • Des ménagères comméraient devant les vendeurs, dont les bourgerons bleus dominaient l’entassement des poissons nacrés, luisants, sur les étals. (Paul Adam, Chair molle, 1885)
    • À six ans, les jours de marché, je volais à l’étal du poissonnier un hareng, et mon grand jeu était de poursuivre les filles pour frotter leurs jambes nues avec mon poisson. (Jean-Louis Fournier, Où on va, papa ?, Stock, page 100)
    • Ali et moi déambulons sous le tablier du métro aérien qui abrite, entre les étals du marché, les bicraves, les petits trafics du trabendo […] (Jack-Alain Léger, Tartuffe fait ramadan, Denoël, 2003, page 30)
  3. (Désuet) Boutique même où l’on vend de la viande.
synonymes
traductions
  • anglais : butcher's block

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français