étreindre
étymologie
Via l’ancien français estreindre, du latin stringo, apparenté à étrangler.

verbe

étreindre \e.tʁɛ̃dʁ\ transitif conjugaison

  1. Resserrer, serrer.
    • Étreindre les nœuds, les liens d’une amitié, d’une alliance.
    • Un sanglot refoulé étreignait sa voix.
  2. Embrasser, presser entre ses bras.
    • Sitôt qu’elles furent en leur lit, deux par deux, elles s’étreignirent comme pour se défendre contre cet envahissement du calme et profond sommeil de la terre. (Guy de Maupassant, La maison Tellier, 1881, collection Le Livre de Poche, page 33.)
    • Hommes et femmes s'étreignaient : les hommes entre eux, les femmes entre elles, à de rares exceptions, et l'accordéon couvrait l'épaisse rumeur de son gargouillement. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Il l’étreignit si fortement qu’il lui fit perdre la respiration.(Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
  3. Causer une sensation oppressante, de peur, d'angoisse, d'anxiété.
    • J'avais l'impression de me noyer et une angoisse terrible, celle de la mort elle-même m'étreignit. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Une vive émotion étreignit les spectateurs de cette scène tragique.
    • Il était étreint par le désespoir.
  4. Serrer violemment, enserrer fortement.
    • …à l'entrée du fjord, la débâcle tardive et subite des glaces étreignit le navire et faillit le détruire. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

traductions
traductions
traductions
  • portugais : constrangir

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français