étroit
étymologie
En ancien français : estreit, estroit. Du latin strictus. Étroit est le doublet populaire de strict#fr|strict.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinétroitétroits
Fémininétroiteétroites

étroit \e.tʁwa\

  1. De petite largeur.
    • Le palier est long et étroit, le mur est tendu d’une imitation de tapisserie à ramages vert sombre où brille le cuivre d’une applique à gaz. (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Je savais par mes cartes qu’un étroit et tortueux chenal, d’environ 150 mètres de largeur, menait au port et que rien ne l’indiquait à la surface de la mer. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Dans la salle, trop étroite pour contenir un aussi grand nombre de gens, on s’écrasait littéralement. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Et puis voici un populeux village, un village compact, ramassé, aux ruelles étroites et tortueuses, sans jardins, sans courtils, un village serré autour de son antique clocher. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Évitez de « coincer » un pot dans un cache-pot étroit et profond, car l'eau d’arrosage risque de s’accumuler au fond sans que vous vous en rendiez compte. (Odile Koenig, Encyclopédie visuelle des plantes d'intérieur, Éditions Artémis, 2005, page 47)
  2. (Figuré) (familier) Qualifie une personne dont les vues, les idées ont peu d’étendue et qui se montre intolérant à l’égard de ce qu’il ne comprend pas.
    • C’est un esprit étroit.
  3. Restreint, en parlant d'une communauté.
    • Le cadre de notre journal est trop étroit pour permettre ce genre d’études.
    • Dans le cercle étroit de ses relations.
  4. (Figuré) Intime.
    • Le bouddhisme lamaïque a créé depuis le XIIIe siècle des liens étroits entre le Tibet et la Mongolie. (René Cagnat & Michel Jan, Le Milieu des Empires : Entre Chine, U.R.S.S. et Islam, le destin de l'Asie centrale, Robert Laffont, 1981, page 249)
    • ''Une étroite amitié les liait.
  5. (Figuré) (vieilli) Qualifie une situation où l’aisance fait défaut, où les privations sont nécessaires.
    • Il mène, faute de ressources, une vie assez étroite.
  6. (vieilli) Qui est selon la rigueur de la loi, de l’ordre, ou qui n’est pas susceptible d’extension.
    • Cela est de droit étroit.
antonymes traductions traductions traductions traductions
nom

SingulierPluriel
étroitétroits

étroit \e.tʁwa\ masculin

  1. (hydrologie) Rétrécissement notable du lit d’une rivière entre ses rives ou entre des rochers.
    • L’Étroit du Siaix est un étroit situé sur la commune de Saint Marcel en Savoie dans la vallée de la Tarentaise où coule l'Isère. (Article Étroit du Siaix sur Wikipédia)
    • Les rivières morvandelles bondissent dans des étroits, des cascades et des crots, tandis qu’en aval, les eaux s’écoulent, lentes et calmes, entre les rives bourguignonnes basses et qui se raccordent, par une pente régulière, au pied des coteaux voisins. (Jacques Levainville (1869-1932), Le Morvan : étude de géographie humaine, Éditions Armand Colin, Paris, 1909)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.021
Dictionnaire Français