évitement
étymologie
D’éviter, avec le suffixe -ment.

nom

SingulierPluriel
évitementévitements

évitement \e.vit.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’éviter.
    • Dans la seconde partie de ma vie phobique, à partir du moment où mes proches ont su et que le diagnostic a été établi, la situation a changé ; j'ai pu beaucoup plus facilement jouer la carte de l’évitement, si chère aux phobiques. (Alexandra Sénéchal, Petit manuel à l'usage des phobiques et de leurs proches, Albin Michel, 2015, page 2)
  2. (ferro) Action de prévenir la rencontre de deux trains.
    • Gare d’évitement.
    • Voie d’évitement, courte voie supplémentaire, ménagée de distance en distance, pour y ranger les wagons, les trains et laisser libre la voie principale.
  3. (ferro) Installation permettant l’évitement.
    • Deux chantiers ont permis de renouveler la quasi-totalité des traverses de l’évitement du Jardin des Martels ; la présence des deux quais latéraux nécessitant le démontage/remontage complet des deux voies. (François Saussède, « C.F.T. du Tarn : Des travaux de voie sous pression et un grand nettoyage », Voie Étroite (revue) no 286, juin-juillet 2018, page 6.)
  4. (marine) (Aéronautique) Changement de cap.
    • Cependant, son évitement effectué, l’Astara s’est mis en marche sous l’action de ses puissantes roues, et il est bientôt en dehors des passes. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  5. (Belgique) Déviation.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français