évocation
étymologie
Du latin evocatio.

nom

SingulierPluriel
évocationévocations

évocation \e.vɔ.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. (religion) (vieilli) Action d’appeler, de faire venir, de faire apparaître, en parlant des âmes, des esprits, etc.
    • Le curé de Melotte […] n’était plus craint. Ses foudres de carton, ses tonnerres lointains, l’évocation des bûchers infernaux, la promesse des félicités paradisiaques dans un éden, somme toute, passablement morne et fort problématique, ne faisaient plus guère frémir que quelques vieilles dévotes et les gosses de neuf à onze ans […]. (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Par extension) Action de rappeler à la mémoire, de remettre sous les yeux l’image de ce qui a disparu.
    • L’évocation d’un temps, d’une époque disparue, d’une société qui n’est plus.
  3. (juri) Action d’évoquer une cause, une affaire.
    • La Cour de Cassation est chargée de statuer sur les demandes en évocation.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français