ôter
étymologie
Probablement du latin obstare.

verbe

ôter \o.te\ transitif conjugaison (pronominal : s’ôter)

  1. Tirer une chose de la place où elle est. — Note: Se dit aussi en parlant des personnes et des animaux.
    • On plante les tulipes depuis la mi-Octobre jusqu'à la fin de Novembre. Examinez bien vos oignons avant de planter ; ôtez ceux qui sont malades ; […]. (Louis Liger, La nouvelle maison rustique, ou Économie générale de tous les biens de campagne, 10e édition revue & augmentée par Henricus Bernier, Paris : Samson, 1775, vol.2, p.303)
    • Faites raidir les tranches de bacon dans une poêle antiadhésive. Ôtez du feu et laissez refroidir. (Anne Garnier Carole Dufour, Le nouveau régime booster métabolique : Brûler plus de graisses sans effort, Éditions Leduc.s, 2019)
    • Ôtez-vous du chemin.
    • Ôtez-vous de cette place.
    • Ôtez-vous de mon soleil.
  2. Enlever, déposer, en parlant des différentes parties du vêtement.
    • Sa casquette à carreaux lui attirant des quolibets, il l'ôta timidement […]. (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Elle ôte sa robe et va en chercher une autre : une jupe sombre et une chemisette. (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Ôter ses chaussures à quelqu’un.
    • Ôter sa chemise, son veston, son pantalon, ses bas, sa cravate, ses gants.
    • Ôter son chapeau à quelqu’un : Le saluer en se découvrant la tête. On dit plutôt aujourd’hui Tirer son chapeau.
  3. Ravir, enlever, prendre quelque chose à quelqu’un, l’en priver.
    • Les esclaves africains l’avaient bien compris. Ils avaient compris que l’esclavage leur ôterait leur humanité, qu’il ferait d’eux non plus des êtres, mais des choses. (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 320)
    • Ils voulaient lui ôter la vie. — On lui a ôté son emploi, sa place, la moitié de ses appointements.
    • Je ne veux point vous ôter le plaisir de faire telle chose.
    • Cette maladie lui a ôté l’usage de la parole. — Ne m’ôtez pas la bonne opinion que j’ai de vous.
  4. Faire cesser, faire passer, délivrer quelqu’un de quelque chose qui l’incommode.
    • Ces cachets sont ce qu’il y a de meilleur pour ôter la fièvre.
    • Cette benzine ôte les taches.
    • Ôtez-moi cette inquiétude, cette incertitude.
  5. Retrancher.
    • Ce morceau de bois est trop long, il faut en ôter cinquante centimètres.
    • Ôter une branche d’un arbre.
    • Qui de six ôte deux, reste quatre.
    • Ôtez la santé et la paix de l’âme, vous ôtez tous les plaisirs de la vie.

traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français