œuf
étymologie
Du moyen français œuf, oeuf, de l’ancien français uef, oef, du latin ovum, de l’indo-européen commun h₂ōwyóm (« œuf »).

nom


œuf \œf\ masculin

  1. (reproduction) Corps pondu par les animaux ovipares tel que les oiseaux, les reptiles, les arthropodes... qui renferme le germe animal futur, et des liquides destinés à le nourrir.
    • […] : ce sont des sauterelles (jerâd). […]. Le soir, Mohammed m’en sert un plat en guise de hors-d’œuvre. On mange surtout l’abdomen des femelles, gonflé d’œufs avant la ponte. Et réellement, bouillies dans l’eau salée, puis frites, elles constituent un mets qui n’est pas à dédaigner. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 152)
    • Nous nous précipitons tous trois vers la grange pour trouver l’œuf d’une poule qui chante, ayant trouvé le moyen de pondre entre les deux premier cris du coq. (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • […] et, au fond de sa poche, un œuf d’agace, pourri, cassé qui poissait la doublure et empestait. (Louis Pergaud, La Traque aux nids, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (cuisine) Cet ovule utilisé comme aliment ou comme composant culinaire.
    • Le premier qui a voulu me ravoir, c'est le cosson qui vient ramasser les œufs du village toutes les semaines, vous savez, le Basile, le gros rouge cayatte-là, celui qui a une vieille auto en fer-blanc […]. (George Chepfer, « La Pétronille se remarie », dans Le Pays lorrain, 23e année, Nancy, 1931, page 393)
    • Les œufs les plus consommés au monde sont les œufs de poule, mais la quasi-totalité des œufs d’oiseaux sont comestibles… L’œuf est un aliment très riche de par sa composition protéique qui inclut de nombreux acides aminés essentiels. (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’Agronome, 1 692 p., page 1310, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)
    • Cassez l’œuf dans le verre mesureur et fouettez-le rapidement à l’aide d’une fourchette, puis ajoutez de l’eau glacée […]. (Masterchef Cookbook 2011, Place des Éditeurs, 2011, page 57)
    • Le pain perdu est un en-cas parfait, car il associe différents aliments rassasiants comme les œufs, le lait, mais aussi la cannelle. (Gaëlle Van Ingelgem, Grignoter malin: 25 trucs et astuces de grand-mère, Lemaitre Publishing, 2015, page 27)
  3. (Par extension) Produits formés dans les ovaires et les oviductes des femelles de toute autre classe d’animaux.
    • De l’œuf sort une larve nageante, le miracidium, qui pénètre dans un mollusque gastéropode d’eau douce. (Claude Combes, Annie Fournier, Xia Mingyi, Les schistosomes, dans Pour la science, n° 116, juin 1987, page 80)
    • Le caviar et la boutargue sont constitués d’œufs de poissons.
  4. Ovule fécondé, produit de la conception, lorsqu’il est parvenu dans la matrice des mammifères. (physiologie) Ovule ou germe ainsi que l’ovule fécondé au cours de son évolution et son trajet.
    • Chez l’homme, chez presque tous les vertébrés, les transformations s’accomplissent principalement dans l’œuf, et par cela même ne sont guère connues que des savans de profession.(Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pages 496-519))
  5. (anatomie) Vésicules, petits sacs membraneux ou concrétions globuleuses au sein du corps humain.
    • Les œufs de Graaf se trouvent dans l’ovaire et les œufs de Naboth distendent la membrane interne du col de l’utérus.
  6. (Figuré) Germe ; principe ; commencement.
    • Seule planait l’ombre de la Kampétaï, prête à abattre sa lourde main supplicieuse pour étouffer dans l’œuf toute velléité d’insoumission. (Thuyen Nhis, My-Lan, Publibook, 2002, page 138)
  7. (analogie) Objet en forme d’œuf.
    1. dont on se sert pour repriser plus commodément les bas.
      • On se sert d’œufs en bois pour raccommoder les chaussettes.
      • Je regarde sa figure aux pommettes saillantes, la même lumière jaune sur sa peau que sur son œuf de buis à repriser les chaussettes. (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 327)
    2. à usage purement décoratif.
      • Les œufs de Fabergé.
    3. Télécabine.
  8. Position de ski permettant d’accroître la vitesse du skieur.
    • Il prit tout d’abord la position chasse-neige, pour apprécier l’inclinaison et se lâcha d’un coup, skis écartés, genoux et chevilles fléchis. Au bout d’une centaine de mètres, ayant confiance, il prit la position de l’œuf pour filer encore plus vite. (Georges Lavergne, 22h16 l’espace intemporel, 2003)

traductions
  • allemand : Ei neutre (1, 2)
  • anglais : egg (1, 2) ; ovum (physiologie)
  • espagnol : huevo masculin, güevo
  • italien : uovo masculin
  • portugais : ovo masculin (1)
  • russe : яйцо neutre (1)

Œuf
nom propre

Œuf \œf\ masculin

  1. (Géographie) Rivière du département du Loiret qui participe, avec la rivière Rimarde, à la formation de la rivière Essonne.
    • Il faut remarquer que l’Essonne se forme des deux cours d'eau la Rimarde et l’Œuf, et qu'elle ne prend son véritable nom qu'après la réunion de ces deux petites rivières, à Aulnay-la-Rivière. (Géographie départementale classique et administrative de la France : Département du Loiret, publiée sous la direction de M. Badin & de M. Quantin, Paris : chez J.-J. Dubochet, Le Chevalier et Cie, janvier 1848, note 1 page 38)
    • Deux chemins de randonnée permettent de profiter pleinement de ce paysage préservé. Ils longent la Rimarde, cours d’eau récemment « renaturalisé » qui, avec l’Œuf, forment l’Essonne. (Petit Futé Châteaux de la Loire 2018/2019)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français