-ail
étymologie
Dérivé du latin -ācŭlum, productif dans la formation de mot désignant des outils : gubernāculum, « gouvernail », dīvīnāculum, « instrument de divination », spīrāculum « soupirail », umbrāculum, « ombrelle ».
Ce suffixe fut productif, en français, jusqu’à la moitié du XIXe siècle pour former des noms d’outils ou d’objets à usage bien déterminé ou des mots collectifs.
La plupart ont un pluriel régulier en -s à l’exception de aspirail, fermail, gemmail, vantail, ventail, vitrail qui font leur pluriel en -aux.
Ne relèvent pas de ce suffixe : bail, camail, sérail, caravansérail, chandail, corail, émail, trenail, tramail, trémail ou encore travail.

suffixe

-ail \aj\

  1. Suffixe servant à former des substantifs masculins à partir d’une base verbale : épouvanterépouvantail, ou nominale : ventvantail et ventail.
    1. Exemples de noms d'outils ou d'objets à usage bien déterminé :
    2. Exemples de mots collectifs :

suffixe

-ail \aj\

  1. Variante de -al.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français