almanach
étymologie
Emprunté au latin médiéval almanach#la|almanach, de l'xaa الْمَنَاخ‎, d’origine arabe incertaine. Il s’agit très probablement de l’arabe مُنَوَّقْ, de la racine ن و ق  (dompter) ; avec article préfixé.
  • Certains le font venir de l’arabe مُنَاخ, mais ce terme récent dans cette acception signifie originellement « station » (l'endroit où on fait agenouiller les chameaux pour les décharger, de la racine ن و خ, s'agenouiller) .
  • Antoine-Paulin Pihan croit que le mot viendrait plutôt de l’arabe المنح ( « le don » ), de la racine منح avec article préfixé, suivant une étymologie traditionnelle, justifiant cet étymon par « l’usage, anciennement adopté, de se faire présent d’un calendrier les uns aux autres, à l’époque du renouvellement de l’année ».
  • L’hypothèse de l’étymologie du grec ancien tardif ἀλμενιχιακά almenikhiaká reposerait sur une erreur répandue par Scaliger et Saumaise.

nom

SingulierPluriel
almanachalmanachs

almanach \al.ma.na\ masculin

  1. Publication annuelle qui contient un calendrier astronomique avec les phases de la Lune, la durée des jours, les éclipses, etc., et divers conseils pratiques selon les saisons.
    • Il importe donc fort peu de savoir ce que les mythes renferment de détails desti­nés à apparaître réellement sur le plan de l'histoire future; ce ne sont pas des almanachs astrologiques; il peut même arriver que rien de ce qu'ils renferment ne se produise, […]. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.166)
    • On n’avait jamais ouï parler de pareille chose, et, lorsque vint la nouvelle année, on connut par l’almanach qu’il en était arrivé autant en France, en Belgique, en Hollande… (Charles Deulin, « Le Poirier de Misère », in Cambrinus et autres Contes, circa 1847–1875)
    • MONSIEUR JOURDAIN : Apprenez-moi l’orthographe.
      MAÎTRE DE PHILOSOPHIE : Très volontiers.
      MONSIEUR JOURDAIN : Après vous m’apprendrez l’almanach, pour savoir quand il y a de la lune et quand il n’y en a point.
      (Molière, Le Bourgeois gentilhomme, acte 2, scène 4)
  2. Publication annuelle contenant des renseignements divers comme le tableau des diverses administrations et la liste des personnes qui y sont attachées, des documents statistiques, des notions sur les monnaies, sur les poids et mesures, etc.
    • Le nombre des officiers subalternes est très considérable, leurs titres et leurs noms sont rapportés dans l’almanach impérial. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, t. 8)
    • On voit l'origine du crédit de ce duc, qui d'abord n'était que simple secrétaire, qui peu à peu se mit à la queue des ministres dans l'almanach impérial, et qui n'eut jamais de département. (Stendhal, Vie de Napoléon, 1818, ch. 44)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français