antique
étymologie
Du latin antiquus.

adjectif

SingulierPluriel
antiqueantiques

antique \ɑ̃.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Ayant existé dans l’antiquité.
    • Et ce ne fut pas une lente décadence qui surprit le monde européanisé ; les civilisations antiques pourrirent et s’effritèrent ; la civilisation européanisée sauta d’un coup, pour ainsi dire. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 392 de l’éd. de 1921)
    • Le propre de la culture antique est sa tournure foncièrement laïque. (Louis Rougier, Histoire d’une faillite philosophique : la Scolastique, 1966)
    • […] les discussions avec les camarades se réglaient toujours à la manière antique, par des bordées d’injures qui précédaient le crêpage en règle des tignasses. (Louis Pergaud, Une revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Très ancien.
    • La grand-mère, tellement vieille qu’on ne voyait plus ses yeux, dormait dans un antique fauteuil, au haut duquel perchait une pie. {{source|
    • Une antique muraille encerclait la cité, livrant passage, par une vaste et belle porte fortifiée, à une grand’route bordée d’arbres. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 105 de l’éd. de 1921)
    • Pessan, le siège d’une antique abbaye, a une superficie de 2588 hectares où végètent encore 430 habitants.’' (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité'', Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • […] les cités ouvrières ont confortablement remplacé les antiques houbettes (huttes) que les ouvriers verriers se construisaient jadis à l’instar des bûcherons. (Gustave Fraipont, Les Vosges'', 1923)
  3. (Figuré) (vieilli) Se dit d’une probité ou d’une vertu exceptionnelle.
    • C’est un homme antique.
  4. (Par extension) Dont l’usage, le goût ou la mode sont passés depuis longtemps.
    • Voilà un meuble, un habit fort antique.
  5. Qui a un style semblable à celui des œuvres de l’antiquité.
    • Cet ouvrage est d’une majesté antique.
  6. Se dit d'une nuance de la couleur rouge.
    • Les maisons d’Urrugne et de Saint-Jean-de-Luz, qui n’en est pas très éloigné, ont une physionomie sanguinaire et barbare due à la bizarre coutume de peindre en rouge antique ou sang de bœuf les volets, les portes et les poutres qui retiennent les compartiments de maçonnerie. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
antonymes
traductions
traductions
nom

antique \ɑ̃.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Médaille, statue, vase, etc., datant de l’antiquité.
    • L’antique revient à la mode.
    • Il est dessiné d’après l’antique.
    • Il visita la Grande Galerie dont il détailla la splendeur, la parqueterie, les pilastres de marbre, les bronzes et les antiques qui paraissaient s’aboucher à travers les trois cent cinquante-sept miroirs. (Laurent Dingli, Dans l’ombre des Lumières, Flammarion, 2010)
  2. (Argot polytechnicien) Ancien élève, diplômé de l’École.

traductions
nom

SingulierPluriel
antiqueantiques

antique \ɑ̃.tik\ féminin

  1. (vieilli) (typographie) Nom donné selon la classification Thibaudeau aux familles de caractères sans empattements, équivalent à la linéale de la classification Vox-Atypi.
forme fléchie

antique \ɑ̃.tik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de antiquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de antiquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de antiquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de antiquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de antiquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français