cantal
étymologie
[1][2] De Cantal[1][4], nom des monts où le fromage est produit[2][3]. Le nom est attesté pour la première fois dans le titre du poème de Marc-Antoine Girard de Saint-Amant[1][4] : Le cantal'[5].

nom

SingulierPluriel
cantalcantals

cantal \kɑ̃.tal\ masculin

  1. (fromages) Fromage d’Auvergne au lait de vache, à pâte pressée non cuite.
    • Là, à côté des pains de beurre à la livre, dans des feuilles de poirée, s’élargissait un cantal géant, comme fendu à coups de hache. (Émile Zola, Le Ventre de Paris, Georges Charpentier, Paris, 1873)
    • Mais beaucoup de connaisseurs sont d’un avis tout différent : de même, disent-ils, que le Hollande fermier est supérieur au Hollande laitier, de même que le Cantal fermier est plus savoureux que le Cantal laitier, le Bleu fermier ne saurait, lorsqu’il est fait avec soin, être inférieur au Bleu laitier. (Alfred Durand, La vie rurale dans les massifs volcaniques des Dores, du Cézallier, du Cantal et de l'Aubrac ↗, Éditions créer, 1946, page 242)
    • Les amateurs, qui proclament volontiers leur préférence pour tel ou tel style, tiennent compte de la déclinaison, selon la durée de l’affinage, en « cantal jeune », souvent destiné aux enfants, en « cantal entre-deux » nettement plus affiné, de saveur assez marquée, et en « vieux cantal », à pâte assez foncée, de goût infiniment plus prononcé. (Jacques-Louis Delpal, Fromages et vins: le livre des accords ↗, Éditions Artémis, 2003, page 71)
synonymes
traductions
  • allemand : Cantal
  • anglais : cantal cheese
  • espagnol : cantal
  • italien : cantal
  • russe : канталь

Cantal
étymologie
De l’occitan Cantal qui a, pour variantes dialectales, Cantau, Chantal, Chantau. Plus avant, toponyme gaulois , d’une racine cant apparentée au breton kant#br|kant (« cercle ») et au latin canthus (« cercle »), donné en raison de la forme arrondie du sommet du Plomb de Cantal qui donne son nom au massif, puis au département.

nom propre

Cantal \kɑ̃.tal\ masculin singulier, invariable

  1. Massif montagneux d’Auvergne.
    • Les monts du Cantal.
    1. (En particulier) stratovolcan#fr|Stratovolcan de 50 à 70 km de diamètre, qui culmine à 1 855 m dans sa partie centrale au Plomb du Cantal.
      • Beaucoup des tripolis et des randanites (ou Kieselguhr), […], se sont ainsi formés autrefois dans les lacs de notre pays d'Auvergne, en particulier dans le versant nord de l'ancien grand volcan du Cantal. (Léon Bertrand, Histoire géologique du sol français, t.1, Les matériaux et les types structuraux du sous-sol, Flammarion, 1944, page 30)
  2. Département français de la région administrative Auvergne-Rhône-Alpes. Il porte le numéro 15.
    • Mais trop d'Auvergne, c'est comme trop de potée de la même origine ou trop de patranque qu'on appelle aussi aligot, c'est de l’étouffe-chrétien pour ceux qui ne sont pas nés natifs du Cantal et des départements limitrophes. (Pierre-Jean Remy, Chambre noire à Pékin, éd. Albin Michel, 2013, chap. 10)

traductions
  • russe : Канталь



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français