christ
étymologie
Antonomase de Christ.

nom

SingulierPluriel
christchrists

christ \kʁist\ masculin

  1. Représentation du Christ, de Jésus.
    • Voici la copie textuelle d'un obituaire qui a longtemps figuré dans l’église ; il est peint sur un panneau de chêne encadré, et surmonté d'un christ en croix, accompagné de deux têtes de mort et de fémurs en croix. (Clodomir Boulanger, Monographie du village d’Allaines, in-8° : Paris : chez Leroux & Péronne : chez Loyson, 1903, p. 97)
    • M. Léon Fautrat présente au Comité un petit christ en cuivre, provenant de fouilles exécutées sur la place de Creil pour une construction. (Société d'histoire et d’archéologie de Senlis, Comptes rendus et mémoires, 1908)

traductions
interjection

christ \kʁis\

  1. (Québec) (vulgaire) Juron, sacre manifestant la colère ou l’indignation.

Christ
étymologie
Via le latin Christus, du grec ancien Χριστός, de χριστός, traduction de l’hébreu messie (« oint »), et par extension « personne consacrée par une onction de Dieu ». Les chrétiens ont attribué ce nom à Jésus.

nom propre

Christ \kʁist\ masculin singulier

  1. (Bible) christianisme‎ Nom spécialement donné à Jésus de Nazareth, considéré comme le Messie par les chrétiens voir Jésus-Christ.
    • Voilà, le dix-neuvième siècle finissant, ce qui s'est passé dans la République française. Et de douces brebis du Christ demandent à recommencer. (Georges Clemenceau, À l'Île du Diable dans L'Aurore, 9 juillet 1899 - En réunion dans Justice militaire, Stock, 1901, p.248)
    • Le chrétien, déjà régénéré par le baptême […] attend le retour glorieux du Christ qui brisera la fatalité satanique et appellera ses compa­gnons de lutte dans la Jérusalem céleste. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, 1908, p.16)
    • Le Christ s'est toujours montré, comme disaient nos pères, bon Français ! Oui, bon Français à Tolbiac ; bon Français à Patay ; bon Français à Paray-le-Monial où il nous a montré son Sacré-Cœur. (Père Stéphen Coubé, discours prononcé à Lourdes le jeudi 25 avril 1901, publié dans la Gazette de France, le 3 mai 1901 et annexées au Parti noir d’Anatole France, édition 1904)
    • J'avais horreur de voir que la religion du Christ travaillait aussi avec zèle à pousser les hommes dans la guerre. (Alain, Souvenirs de guerre, page 36, Hartmann, 1937)
    • Cet ouvrage a le rôle de former une image d’ensemble sur Christ, en englobant des détails fournis par les quatre évangélistes sur la naissance, la vie, l’activité, la mort et la résurrection de Jésus. (Charles Szekely, Synthèse des quatre Evangiles, 2014)
    • Si le Christ surgissait aujourd’hui, je ne lui donnerais pas deux jours. (Maurice G. Dantec, Le théâtre des opérations : Journal métaphysique et polémique 1999, Paris, Éditions Gallimard, 2000)
    • Il disait, effaré : « Mais tu parles de Jésus? De Jésus le Christ? » Philippe répondait : « Oui, enfin, le Christ, c'est comme ça que vous l'appelez, vous autres Grecs. C'est comme ça qu'ils l'appellent à Antioche. Ici on dit le Messie, maschiah, et le Messie, c'est le roi des Juifs. (Emmanuel Carrère, Le Royaume, 2014, p. 356)
    • Le pauvre n'est plus tout à fait l'image du Christ sur terre mais un profiteur sans vergogne et paresseux, dont la paresse est fortement combattue ; une ordonnance de 1351 de Jean II condamne les vagabonds qui refusent de poursuivre une activité salariée. (Dominique Ancelet-Netter, La Dette, la dîme et le denier: Une analyse sémantique du vocabulaire économique et financier au Moyen Âge, Presses Univ. du Septentrion, 2010, page 82)
  2. (Par extension) Crucifix.
    • Cette pièce était meublée d’un petit lit de fer, […] ; en face de la couche, une table, […], et un prie-Dieu au-dessus duquel était cloué un Christ. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français