compas
étymologie
Déverbal de l’ancien français compassermesurer ») issu du bas-latin compassare (« marcher ensemble ») de con- (« avec ») et passuspas »).

nom

compas \kɔ̃.pɑ\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. (Géométrie) Instrument qui sert à reporter des longueurs et à décrire des circonférences.
    • Les outils de tracé et de contrôle sont l’équerre, la règle, la fausse équerre dite sauterelle, le biveau, le panneau ou gabarit, le compas, le fil à plomb et le niveau. Ces outils se retrouvent dessinés ou gravés sur de nombreux documents ou monumets de l'Antiquité à nos jours. (Frédérick Tristan, Jacques Thomas & louis Monnier, Le Livre d'or du compagnonnage, éd. J.-C. Godefroy, 1992)
    • Compas à branches recourbées pour prendre la mesure des épaisseurs, celle d’un globe.
    • Mesurer avec le compas. — Tracer, faire une figure au compas.
    • Il y a des compas à trois et à quatre pointes.
  2. (marine) Boussole, instrument de navigation qui donne une référence de direction (le nord) sur le plan horizontal et permet ainsi la mesure d’angles horizontaux par rapport à cette direction.
    • Dans ce chenal étroit je pouvais à peine faire route trente secondes entre deux virements de bord et encore je devais utiliser cette demi-minute pour prendre les relèvements au compas et m’assurer de ma position. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Pour rien au monde, nous n’aurions détaché nos yeux de la boussole. Ces compas avaient quelque chose d’humain dans une minute aussi capitale. […]. Notre salut dépendait autant de lui que du moteur. (Dieudonné Costes & Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Notre cap au compas étant le 70°, à 5h.53, nous nous déroutons jusqu'au 345° pour essayer de contourner un véritable mur de nuages […]. (Jean Mermoz, Mes Vols, Flammarion, 1937, page 91)
    • Le reste, sauf, si l'on veut, le compas de relèvement, est à l'avenant, ou parfaitement dérisoire, comme le spidomètre (pour mesurer la vitesse), sans aucune précision, […], et l'anémomètre, dont l'indication... dépend de l'endroit où on le place. (Jean Merrien, La mer aux dames, Paris : Robert Laffont, 1961)
  3. (Figuré) (Littéraire) (Généralement au pluriel) Jambes (par analogie de forme avec l’instrument de géométrie).
    • — Allez au pas accéléré ! cria Hulot à sa troupe, ouvrez le compas et faites marcher vos chevaux plus vite que ça. Ont-ils les jambes gelées ? Ces bêtes-là seraient-elles aussi des Pitt et Cobourg ? (Honoré de Balzac, Les Chouans, 1829, chapitre 1)
    • On pouvait lui donner dans les soixante ans mais il ouvrait solidement ses compas comme le Juif errant en personne. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 417)
    • Poussé par le mimétisme, il déplia alors ses grands compas et s’envola au-dessus du sable comme s'il était sur un nuage d'ivresse euphorique. (Georges Brédent, La rue des champions, Jasor, 2002, page 44)
  4. (Mécanique) (automobile) Bras articulé limitant un mouvement de rotation, ou relayant l’effort d’un vérin pour permettre la rotation d’une pièce
    • ouverture à compas.
    • compas de levage (benne de camion)
  5. Sur un hélicoptère, dispositif articulé reliant la moitié supérieure du plateau cyclique avec le moyeu du rotor principal. Cette pièce garantit l’alignement vertical tout en permettant les déplacements en hauteur.
  6. Schéma rythmique qui différencie chaque style de chant au flamenco.
  7. (Musique) Genre musical d’Haïti inventé par le saxophoniste Jean-Baptiste Nemours (compas direct), dérivé de la méringue (version haïtienne du merengue dominicain), et proche du calypso.
  8. (Héraldique) Meuble représentant l’instrument de report des distances du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté ouvert posé en chevron, charnière vers le chef.
    • D’or à un compas de gueules, qui est de la commune de Rieumes de Haute-Garonne voir illustration « armoiries avec un compas »
  9. (sylviculture) (ellipse) Compas forestier.
    • Chêne à souche « caverneuse » dont le compas permet de constater l’importance des cavités. (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3)
synonymes

Genre musical d’Haïti :


traductions
traductions
traductions
  • anglais : Compas de levage : lift tracer (GB), regulator arm (US) ; Ouverture à compas : swing out

Compas
étymologie
Constellation créée par Nicolas-Louis de Lacaille en 1752 afin de remplir les derniers pans de ciel austral sans dénomination. Lacaille latinisa le nom en Circinus en 1763.

nom propre

Compas \kɔ̃.pa\ masculin singulier

  1. (astronomie) Constellation du ciel austral, bordée par le Loup, le Centaure, la Mouche, l’Oiseau de paradis, le Triangle austral et la Règle.
    • Voici donc ces nouvelles constellations suivant l’ordre des ascensions droites, & telles que M. de la Caille les rapporte dans les Mémoires de 1752 […] X. Le Compas. […] (Joseph Jérôme Le François de Lalande, Astronomie: Volume 1, livre III : Des constellations méridionales, 1764)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français