Convention nationale
nom propre

Convention nationale féminin

  1. (histoire) Assemblée nationale, qui suivit la Législative, et qui se réunit à Paris au mois de septembre 1792 et qui exerça tous les pouvoirs jusqu’en octobre 1795.
    • La société populaire de Chesne-la-Réunion , département des Ardennes ; exprime à la Convention nationale la douleur & l’indignation dont elle a été pénétrée en apprenant l'assassinat commis sur Tallien, […]. (Procès-verbal de la Convention nationale imprimé par son ordre, t.47, du 16 au 30 Vendémiaire an III, page 47)
    • La Convention nationale, constituée le 20 septembre 1792, ouvrit ses délibérations, et dans sa première séance abolit la royauté et proclama la république. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Et la Convention Nationale, par la loi de Juin 1793, n'a-t-elle pas inscrit, dans la plus belle des Constitutions que se soit donnée la France, le Referendum comme le seul système qui répondit " à l'idéal et aux principes d'un État vraiment républicain " ? (Victor Margueritte, Debout les vivants!, 1932)
    • La société populaire de la commune de Thin-le-Moutier, district de Libre-Ville [Charleville], département des Ardennes, félicite la Convention nationale sur ses infatigables travaux. (Archives parlementaires de 1787 à 1860: recueil complet des débats législatifs et politiques des chambres françaises, France, Assemblée nationale, 1994)
synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français