Croissant fertile
étymologie
Calque de l’anglais Fertile Crescent, composé de fertile#en|fertilefertile ») et de crescent (« croissant »), créé par l’archéologue James Henry Breasted de l’Université de Chicago car l’arc formé par les différentes zones ressemble à un croissant.

nom propre

Croissant fertile \kʁwa.sɑ̃ fɛʁ.til\ masculin singulier

  1. (toponymes) Région du Proche-Orient irriguée par les fleuves Jourdain, Euphrate, Tigre et Nil.
    • Pour les autres Arabes du Croissant fertile et de l’Afrique du Nord, cependant, s’il devait être adopté, l’État-Nation devait être nationaliste, c’est-à-dire radical, […] (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 68)
    • L’utilisation du pois dans le Croissant fertile est attestée par des données archéologiques datant de 8000 av. J.-C. (M. Brink & G. Belay, Céréales et légumes secs, 2006, p. 171)
    • Nous avons édicté comme critère préalable à la patrimonialité l’indigénat ; or, par définition, les archéophytes sont introduits. La plupart proviennent du Moyen-Orient (croissant fertile) à la période néolithique, marquée par le développement de l'agriculture, […]. (Philippe Jauzein & ‎Olivier Nawrot, Flore d'Île-de-France: Clés de détermination, taxonomie, statuts, Éditions Quae, 2013, p.81)
    • Originaire du Croissant fertile proche-oriental, il fut cultivé il y a plus de 10 000 ans, ce qui fait de lui l’une des plus anciennes céréales domestiquées. (Stéphanie Noblet, Petit épeautre, graine à tout faire ↗, Le Monde, 28 octobre 2018)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français