déluge
étymologie
Du latin classique diluvium#la|dĭlūvĭum « inondation », en latin chrétien « déluge » (de la Bible).

nom

SingulierPluriel
délugedéluges

déluge \de.lyʒ\ masculin

  1. (Bible) Selon le récit biblique, l’inondation due à une pluie prolongée, qui couvrit toute la terre et fit périr le genre humain, à l’exception de Noé et de sa famille (ou un épisode similaire dans d’autres récits).
    • Les tribus d’Israël avaient pour chef un juge ;
      La terre, où l’homme errait sous la tente, inquiet
      Des empreintes de pieds de géants qu’il voyait,
      Était mouillée encore et molle du déluge.
      (Victor Hugo; Booz endormi dans La légende des siècles)
    • Moïse parle d’un déluge, et Cuvier le constate; le prophète et le savant se donnent le mot pour raconter aux hommes, à plus de trois mille ans d’intervalle, le même miracle géologique; […]. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • C’était une calamité plus épouvantable que le déluge, car elle sévissait plus longuement, et on ne prévoyait point qu’elle dût avoir une fin. (Charles Deulin, « Le Poirier de Misère », in Cambrinus et autres Contes, circa 1847–1875)
    • Et je n’aurai pas même le temps de visiter le mont Ararat, à l’endroit où s’est arrêtée, au quarantième jour du déluge, l’arche de Noé, ce chaland primitif de l’illustre patriarche ! (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • (Figuré)Son mari est de l’extrême droite. Être comte de Blancmauger et n'être pas de l’extrême droite, cela n'aurait ni queue ni tête, et les Blancmanger se piquent d'avoir tête et queue, bec et ongles, de père en fils, depuis le déluge... et même avant. (Quatrelles, « In extremis », dans La Vie parisienne du 7 juin 1873, p. 358)
    • (Figuré) L’oncle Jules rapportait du Roussillon des raisins à l’eau-de-vie, des gâteaux mielleux qui collaient aux dents, un foie d’oie comme un cœur de veau, de la fine d’avant le déluge, et des R remis à neuf. (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 26)
  2. Pluie torrentielle.
  3. (Par hyperbole) Très grande inondation.
    • Le temps changeait ; le ciel couvert de nuages épais semblait s’approvisionner pour un nouveau déluge. (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, ch. 65, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • Quand tous ces fleuves se sont gonflés des déluges de l’hiver ; quand les tempêtes ont abattu des pans entiers de forêts, les arbres déracinés s’assemblent sur les sources. (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • […] ce sont des hommes occupés à dessécher et assainir les terrains qu’ils habitent, et que des inondations ont submergés. C’est ainsi qu'on a dû commencer, en effet, après ces déluges locaux dont on trouve partout des traces. (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d'Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Il y avait aussi, durant la saison des pluies, de vrais déluges et de grands vents qui arrachaient les toitures plates des maisons avec des arbres et des pierres. (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
  4. (Par extension) (Par hyperbole) Choses, autres que l’eau, qui sont répandues, versées avec une extrême abondance.
    • Un déluge de larmes, de pleurs.
  5. (Par extension) (Figuré) Grande profusion de quelque chose que ce soit.
    • On a vu jusqu’ici ce qui se passa au village de Bun Hill, et comment le déluge des innovations submergea sa pieuse rusticité. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 118 de l’éd. de 1921)
    • Un déluge de maux, de paroles, d’injures, de plaisanteries.
  6. (astronautique) (infrastructures) (moyens de lancement) Projection massive d’eau dans les gaz éjectés par un lanceur au décollage, qui permet d’atténuer les vibrations sonores, de protéger la table de lancement et de diminuer l’agressivité chimique éventuelle de ces gaz.
synonymes
traductions
traductions
forme fléchie

déluge \de.lyʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe déluger.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe déluger.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe déluger.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe déluger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe déluger.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français