damas
étymologie
De Damas, ville de Syrie.

nom

damas \da.ma\ ou \da.mas\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Étoffe de soie à fleurs ou à dessins en relief où le satin et le taffetas sont mêlés ensemble et qui se fabriquait originairement à Damas, en Syrie ; les fleurs sont en satin à l’endroit et forment le taffetas et le fond de l’envers, et le taffetas qui fait le fond à l’endroit est le satin de l’envers.
    • Des damas d’un blanc satiné, d’autres d’un vert de prairie, d’autres d’un rouge à éblouir. (Jacques Henri Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg p. 102, dans POUGENS.)
    • Souvent sur le velours et le damas soyeux On voit les plus hâtifs des convives joyeux S’asseoir au banquet avant l’heure. (Victor Hugo, Odes, V, 20.)
    • Qu’à son gré l’opulence, injuste et vile amante, Berce sur le damas ce parvenu grossier, Et laisse le poëte à l’ombre d’un laurier Charmer par ses concerts le sort qui le tourmente. (Nicolas Gilbert, le Poëte malheureux.)
    • Elle avait eu un coup de cœur pour ce tissu par un après-midi pluvieux de marché. Le lourd damas, qui trônait sur un étalage, venait à l'origine de l'une des facultés de la ville, lui avait expliqué la vendeuse. (Caroline Anderson, Épouse d'un play-boy, traduit par Marie Villani, Éditions Harlequin (collection Coup de cœur), 2011)
  2. Linge ouvré pour service de table: « Damas de table ».
  3. (Par extension) Étoffe de laine, de coton ou de fil de lin damassée qui se fabrique surtout en Basse-Normandie.
    • Serviettes petit damas ou petit Caen. (Tableau annexé aux lett. pat. 16 fév. 1781, Caen.)
  4. Sabre fabriqué à Damas et qui est une lame de fer recouverte, sur tout le fil, d’un tranchant d’acier.
    • Le vois-tu bien [le bonheur] là-bas, là-bas, Là-bas, là-bas, c’est en Asie ? Roi, pour sceptre il porte un damas Dont il use à sa fantaisie. (Pierre Jean de Béranger, Bonh.)
    • Le vieux Omer […] Pour elle [Lazzara] eût tout donné […] Et ses sonores espingoles, Et son courbe damas. (Victor Hugo, Orient. 21.)
    • Ça tranche comme un damas, dit-il. Que veux-tu en faire ? C'est un couteau d'homme. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  5. Technique qui consiste à forger ensemble un mélange de différentes qualités d’acier pour créer un métal extrêmement dur, l’acier damassé, reconnaissable à sa surface à l’aspect tacheté.
    • L'engouement pour ces lames réalisées à la main tient à l'osmose d'une équipe. Il y a tout d'abord les forgerons, Michel et Guillaume Frayssou, père et fils, experts en damas, cet art millénaire d'assembler différents acier pour obtenir de superbes lames, mais si difficile à graver. (Marie-Christine Morosi – Maîtres à œuvre-Fines lames- Journal Le Point, page 140, n° 2272, 24 mars 2016)
    • Ayez donc appris que […] l’armement des soldats du Caucase se complète d’un long fusil à canon de Damas, relevé de capucines en métal ciselé ! (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  6. Nom d’une prune.
    • Mangez ce damas.
  7. (ellipse) « Raisin de Damas », sorte de raisin.

traductions
traductions
forme fléchie

damas \da.ma\

  1. Deuxième personne du singulier du passé simple de damer.

Damas
étymologie
Du latin Damascus, lui-même issu du grec ancien Δαμασκός, issu du proto-sémitique . Attesté notamment en akkadien 𒌷𒁲𒈦𒋡, l’hébreu דַּמֶּשֶׂק, l’araméen דַּרְמֶשֶׂק ou le syriaque ܕܿܲܪܡܣܘܼܩ.

nom propre

Damas \da.mas\ féminin

  1. (Toponyme) Capitale et principale ville de Syrie.
    • Pourtant, avant de rentrer à Alexandrie, il lui faut encore aller à Damas, à Jérusalem et aussi à Gaza, et enfin à Jéricho ! Il lui faut, elle reine d'Égypte, rencontrer Hérode. (Françoise Xénakis, Mouche-toi Cléopâtre, Jean-Claude Lattès, 1986)
    • Avant que le califat omeyyade de Damas n’eût cédé la place aux Abbassides de Bagdad, en 750, les conquêtes arabes avaient unifié politiquement une grande partie du monde, de l’Espagne à l'Inde. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)

traductions
nom

Damas \da.mas\ masculin

  1. (Par ellipse) Fusil dont le canon est en acier de Damas.
    • M. Rezeau remit une cartouche de 7 dans le canon droit de son vieux Damas. (Hervé Bazin, Vipère au poing, Grasset, 1948, p. 74)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.013
Dictionnaire Français