Groenland
étymologie
Du Vieux norrois Grœnland, lui-même  composé de grœnn (« vert ») et de land (« terre »). Ce nom fut donné par Erik le Rouge, un chef viking venu d’Islande, vers 985. La végétation verte à l’endroit où il débarqua en serait l’origine. L’idée qu’il ait pu donner ce nom afin d’attirer des colons, quoique répandue, est contestée.

nom propre

Groenland \ɡʁɔ.ɛn.lɑ̃d\ ou (Belgique) \ɡʁun.land\ masculin singulier

  1. (Géographie) Très grande île du nord de l’océan Atlantique, qui constitue un territoire autonome rattaché au Danemark.
    • Le Groenland, qui a la chance d’appartenir au Danemark, est, après l’Australie, la plus grande île du monde ; son étendue correspond approximativement au quart de celle de l’Europe. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Des gisements célèbres du Groenland ont été étudiés par Heer. On y trouvait Noisetiers, Magnolias, Liquidambars, Vignes, Platanes, et des Conifères comme les Cyprès chauves. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 55)
    • Il n’y a que quelques régions où l’ours polaire cohabite avec le bœuf musqué : sur la côte est du Groenland et dans quelques régions centrales de l’Arctique canadien. (Vladimir Randa, L’Ours polaire et les Inuit, Peeters Publishers, 1986, page 90)
  2. (pays) Territoire occupant cette île, pays constitutif du Royaume du Danemark et territoire d’outre-mer associé à l’Union européenne.
synonymes

Territoire :

  • Kalaallit Nunaat

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français