liège
étymologie
(XIIIe siècle) Du latin levis. Pour décrire ce matériau, le français a préféré faire référence à sa qualité, la « légèreté », alors que la plupart des autres langues européennes font allusion à sa provenance, l’« écorce ».

nom

SingulierPluriel
liègelièges

liège \ljɛʒ\ masculin

  1. Écorce épaisse et légère du chêne-liège qu’on utilise dans la fabrication de bouchons ou comme matériau isolant.
    • Le liège flotte sur l’eau, à cause de sa légèreté.
    • Les filets des pêcheurs sont garnis de petits morceaux de liège.
    • Des semelles de liège.
  2. (botanique) Partie la plus superficielle de l’écorce d’un arbre composé de cellules mortes issus de l'assise suber#fr|subéro-phellodermique.
  3. Chêne-liège (par métonymie)
    • Lorsque le jour parut, nous étions encore dans les landes ; mais les pins étaient entremêlés de lièges, arbres que je m’étais toujours représentés sous la forme de bouchons, et qui sont en effet des arbres énormes qui tiennent à la fois du chêne et du caroubier pour la bizarrerie de l’attitude, la difformité et la rugosité des branches. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
synonymes
traductions
forme fléchie

liège \ljɛʒ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de liéger.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de liéger.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de liéger.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de liéger.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de liéger.

Liège
étymologie
Débattue

nom propre

Liège \ljɛʒ\

  1. Ville wallonne de Belgique, chef-lieu de la province de Liège.
    • Si par malheur les crues de l’Ourthe coïncidaient avec celles de la Meuse, des inondations catastrophiques affectaient toute la vallée en aval de Liège. (Jean Louis Kupper, Liège et l'église impériale : XIe-XIIe siècles, Librairie Droz, 1981, p.81)
    • Il faut encore mentionner la villa de Seilles, entre Namur et Huy, celle de Montcy-Saint-Pierre, chef-lieu du Castrensis, et, vraisemblablement, celle qui occupe le futur site de Liège. (Marc Suttor, Vie et dynamique d'un fleuve : La Meuse de Sedan à Maastricht (des origines à 1600), De Boeck Supérieur, 2006, page 225)
  2. Une des dix provinces belges et une des cinq situées en Wallonie.

traductions
  • allemand : Lüttich
  • anglais : Liège
  • espagnol : Lieja
  • italien : Liegi
  • portugais : Liège
  • russe : Льеж



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français