parisien
étymologie
 Composé de Paris et de -ien. parisin.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinparisienparisiens
Fémininparisienneparisiennes

parisien \pa.ʁi.zjɛ̃\

  1. Relatif à Paris ou aux Parisiens.
    • Il eut même cette bonne fortune d’inventer à plusieurs reprises un de ces vocables essentiellement parisiens que la mode consacre pendant quelques mois et qui reçoivent toujours l’accueil le plus enthousiaste […] (Octave Mirbeau, Contes cruels (Mirbeau) : Gavinard)
    • Une à une les succursales des magasins de luxe parisiens, londoniens ou berlinois fermaient, devant rouvrir, l’été, dans les stations chic : Chamonix, Royat, ou Aix-les-Bains. (Paul Margueritte, Jouir, t. 2, 1918, p. 260)
    • Audrey ayant le permis de conduire et une voiture, nous allions au cinéma ou sortions en boîte à La Scala, une discothèque parisienne. C'était la belle vie. (Lucie Decosse, Je suis restée debout, avec Brice Perrier, Éditions du Moment, 2015, chap. 3)
  2. Qui a le caractère, l’air de Paris.
    • Esprit parisien.
    • Vie parisienne.
    • Un événement bien parisien.

traductions
Parisien
étymologie
 Composé de Paris et de -ien.

nom

SingulierPluriel
parisienparisiens

Parisien \pa.ʁi.zjɛ̃\ masculin (pour une personne de sexe féminin, on dit Parisienne)

  1. (Géographie) Habitant ou personne originaire de Paris, capitale de la France.
    • […] il me semble n’y avoir vu encore que des visages effarouchés ou rébarbatifs. Peut-être aussi les Parisiens ont-ils peur de l’orage. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre IV)
    • Non, Madame, non ! C’est un Parisien de Monaco, — l’espèce abonde ! (Edmond Gondinet, Un Parisien, éditeur Calmann Lévy, 1887)
    • […] le gros marchand russe y fraternise avec le Lyonnais ou le Parisien établi à Moscou ou à Saint-Pétersbourg. (Montémont, Histoire universelle des voyages, éditeur Bry aîné, 1852)
    • Toi, te voilà comme le pou sur ses pieds de derrière parce que tu as épousé un Parisien. Et quand je dis un Parisien… Les vrais Parisiens d’origine ont moins de caractère dans la physionomie. On dirait que Paris les efface ! (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 7.)
    • Il commença la conversation sur un ton de politesse et de bonne humeur, comme quelqu’un que tous connaissent. Il admira bientôt des trous d’obus encore frais ; il regarda en l’air et conclut qu’il pourrait bien nous en tomber d’autres. Tout à fait comme un Parisien à la mer. (Alain (philosophe), Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 19)
    • La plupart des Parisiens rencontrés au fil des archives criminelles se déplacent en effet à pied, et crotter ses vêtements n'est pas le pire qui puisse arriver au piéton lors de ses déplacements. (Diane Roussel, Violences et passions dans le Paris de la Renaissance, Seyssel : chez Champ vallon, 2012, chap. 1, part. 2)
  2. (Par extension) Personne habitante ou originaire de la banlieue parisienne.
    • En tant que Parisien — de banlieue, bien entendu (Sourires) — je souhaite cet équilibre nécessaire entre Paris et la province. (Sénat, Journal officiel de la République française, Imprimerie des Journaux officiels, 1968)
    • Il y a encore cinquante ans, au moment de l’élaboration de la politique agricole commune, un paysan du Berry ou de Provence avait une vision du monde et de la vie très différente de celle d’un Parisien de banlieue ou d’un Italien de Rome. (Collection Mutations, Éditions Autrement, 2000)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français