Proche-Orient
étymologie
(XIXe siècle) De proche et de Orient au point de vue européen, par opposition à l’Extrême-Orient.

nom propre

Proche-Orient \pʁɔ.ʃ‿ɔ.ʁjɑ̃\ masculin

  1. région#fr|Région d’Asie comprenant les pays du sud-est du bassin méditerranéen. — Note: Aujourd’hui on utilise plutôt le mot Moyen-Orient même pour le Proche-Orient.
    • Le blitzkrieg préparé par Israël, n'a résolu aucun problème, il n'a fait que les compliquer et une seule bataille n'a pas gagné la guerre. On peut et on doit trancher le nœud gordien du Proche-Orient en appliquant la résolution adoptée à ce sujet par le Conseil de Sécurité du 22 novembre 1967. (Études Soviétiques, n° 274-285, 1971, p.31)
    • Sous les Omeyyades, les Arabes ont créé, en moins d’un siècle, entre 660 et 750, les conditions dans lesquelles une civilisation islamique nouvelle a pu se développer dans les grands centres urbains du Proche-Orient ancien. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • L’arrivée au pouvoir du Hamas en Palestine et la victoire de Kadima en Israël ont considérablement modifié la donne politique au Proche-Orient. ([http://www.gabrielperi.fr/-Les-perspectives-de-paix-au-Proche,178- Les perspectives de paix au Proche-Orient])
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.029
Dictionnaire Français