Rhône
étymologie
Du latin Rhodanus. Le département tire son nom du fleuve qui le traverse.

nom propre

Rhône \ʁon\ masculin singulier

  1. (Géographie) Fleuve prenant sa source en Suisse puis traversant la sud-est de la France avant de se jeter dans la Méditerranée.
    • Sans les digues élevées et solidement établies qui l’en garantissent, la Camargue serait submergée par le Rhône plusieurs fois durant le cours du printemps, au moment sur-tout de la fonte des neiges, et pendant l'automne lors des pluies équinoxiales : […]. (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 77)
    • Des pluies torrentielles ont fait monter le Rhône de 4 mètres. L’île de la Barthelasse à Avignon et la promenade de l’Oulle sont inondées. Le rhonomètre marquait 4m,75. On s’attendait à une crue plus considérable. (Inondations de 1846 : Relation complète et officielle, recueilli et mis en ordre par A. Berger, Paris : chez L. Maison, 1846, p. 42)
    • Le peuple n'a pu se persuader que ce fleuve ne fut un fleuve; il a bien vu que la violence du Rhône était de la colère, et reconnu les convulsions d'un monstre dans ses gouffres tourbillonnants. (Jules Michelet, Tableau de la France, dans le vol.2 de Histoire de France, Hetzel, 1831 — éd. Paris : Les Belles Lettres & Offenbourg/Mayence : Lehrmittel, 1947, p.47)
    • L'heure d'avance que le vent nous avait fait gagner me permit de courir jusqu'à l'endroit où le Rhône se jette en se bifurquant, gris et sablonneux, dans le lac, pour y laisser son limon, et ressortir pur et azuré, à Genève, après l'avoir traversé dans toute sa longueur. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes, T.1, 1833)
    • Ayant acquis la preuve des relations qui existaient entre Césaire et les assiégeants, les habitants décidèrent de déposer l'évêque dans une barque et de le lâcher sur le Rhône. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Le soir, nous franchîmes à pied, destriers tenus par la bride, le pont Saint-Bénézet qui reliait les deux rives du fleuve Rhône, sous des rafales de vent à décorner les cocus, pour rejoindre la terre royale au fort Saint-André, près Villeneuve-lès-Avignon. (Hugues de Queyssac, Le chevalier noir et la dame blanche, tome 4: La lumière des parfaits, éd. 12/21, 2014)
  2. (Géographie) Département français dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce département porte le numéro 69.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.066
Dictionnaire Français