Saône
étymologie
Apparenté à la tribu celte des Séquanes (voir Seine), du latin Sauconna, déesse tutellaire de la rivière, que les moines copistes ont progressivement renommé Saoconna, d'où elle tire son nom de Saône.

nom propre

Saône \son\ féminin

  1. (Géographie) Rivière de l’Est de la France.
    • Gonthramn eut pour lot, avec le royaume d’Orléans, part de son oncle Chlodomir, tout le territoire des Burgondes, depuis la Saône et les Vosges, jusqu’aux Alpes et à la mer de Provence. (Augustin Thierry, Récits des temps mérovingiens, 1er récit : Les quatre fils de Chlother Ier — Leur caractère — Leurs mariages — Histoire de Galeswinthe (561-568), 1833–1837)
    • M. Madiot, pharmacien honoraire à Port-sur-Saône et botaniste en renom, m’a fourni d’intéressants renseignements sur la flore de la haute vallée de la Saône. (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne ↗, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, [//ori-nuxeo.univ-lille1.fr/nuxeo/site/esupversions/6cfe60d7-a710-46a8-b32d-4a32b4c31a74 p. 5])
    • Quand le réchauffement postglaciaire s’est produit, il semble probable que la colonisation s’est faite par l’Europe centrale, par l’Alsace et la vallée de la Saône. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 91)
    • Au point qu'elles ont parfois fait fonction de sujet obligé, un peu comme la bonne chère, entre le Rhône et la Saône. Il est de vieux poncifs au monde de la lyonnitude... (Jean-Pierre Bacot, L'histoire étrange d'une loge: “Les Amis de la vérité” dans la maçonnerie lyonnaise, Paris : Éditions Detrad aVs, 1988, p. 6)
  2. (Géographie) Commune française, située dans le département du Doubs.

traductions
  • allemand : Saône
  • anglais : Saône
  • espagnol : Saona
  • italien : Saona



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français