vierge
étymologie
(milieu XIIIe siècle) Du latin virgo. virge.

adjectif

SingulierPluriel
viergevierges

vierge \vjɛʁʒ\ masculin et féminin identiques

  1. Qualifie des hommes ou des femmes qui n’ont jamais eu de relations sexuelles.
    • ''L’histoire ne dit pas pourquoi ;/>Mais elle avait rêvé, je gage,/>Et crut après de bonne foi/>Qu’être vierge c’est être sage (Évariste Parny, La Journée champêtre'', 1808)

    • Elle savait aussi les amours d’Atalante et comment, à leur exemple, des joueuses de flûte encore vierges épuisent les hommes les plus robustes. (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
    • Elle était vierge de corps seulement. Même quand le robuste travailleur de la glaise l’eut initié aux délicats titillements de la fornication sans apprêts, il ne parut pas qu’elle eût gagné ou perdu à l’opération. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 30)
    • Or Belle de Candeur était vierge, et au moment de la défloration, elle ne manqua pas de ressentir une douleur passablement désagréable. Belle de Candeur : Roman érotique de la dynastie Ming, traduit du chinois par Christine Barbier-Kontler, Arles : Editions Philippe Picquier, 1990, 1994, p.25
    • (Par extension) - J’avais vingt ans alors, une âme vierge comme celle d’une jeune fille. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. (Figuré) Qui n’a jamais été touché, qui est intact.
    • Un sol, une nature, une terre vierge.
  3. Qui n’est pas entaché, qui est au-dessus de tout soupçon.
    • Une réputation vierge : Une réputation intacte.
  4. (En particulier) Qualifie les métaux qui se trouvent purs et sans mélange dans le sein de la terre.
  5. (En particulier) Qualifie la cire préparée, ordinairement mise en pain, et qui n’a encore été employée à aucun ouvrage.
  6. (En particulier) Qualifie la première huile qui sort des olives, sans qu’on les ait encore pressées.
  7. (En particulier) Qualifie le parchemin qui est fait de la peau des agneaux ou des chevreaux mort-nés.
  8. (En particulier) Qualifie une page qui n’est pas encore écrite.
  9. (En particulier) (informatique) Qualifie un support qui n’a pas encore subi d’écriture.
    • En un tour de main, j'insérai une K7 vierge dans la caméra, attrapai mon voile noir et dévalai l'escalier, me retenant à la rampe tant mes jambes mollissaient. (Anne-Isabelle Tollet, La mort n'est pas une solution: Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème, Éditions du Rocher, 2015)
synonymes antonymes
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
viergevierges

vierge \vjɛʁʒ\ féminin

  1. Fille qui n’a eu commerce charnel avec aucun homme.
    • Je crus que c’était la « Vierge des dernières amours », cette vierge qu’on envoie au prisonnier de guerre pour enchanter sa tombe. Dans cette persuasion, je lui dis en balbutiant, et avec un trouble qui pourtant ne venait pas de la crainte du bûcher : Vierge, vous êtes digne des premières amours, et vous n’êtes pas faite pour les dernières. (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • La race des Brankovan est maudite, jusqu’à la troisième et quatrième génération […] Mais le terme de la malédiction est arrivé ; car, quoique épouse, vous êtes vierge, et en moi la race s’éteint. (Alexandre Dumas, ''Les Mille et Un Fantômes)
    • Sous l’ombrelle de soie blanche qui la garantissait des chauds rayons du soleil, elle ressemblait à une jeune mariée sous son voile, à une vierge prête à se livrer aux enchantements de l’amour. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Telle est la chair des femmes, un abîme où s’engloutir sans recours, et celle des vierges un brasier qui consume l’âme. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (En particulier) (christianisme) Marie, mère de Jésus-Christ. — Note d’usage : Souvent avec une majuscule : voir Vierge
    • La Sainte vierge. La vierge Marie. Le culte de la Vierge.
  3. (Par extension) (religion) Représentation de la vierge Marie.
    • Les Vierges de Raphaël. - Une vierge du treizième siècle.
  4. (Plus rare) (zoologie) Femelle qui n’est ni ne fut jamais fécondée par un mâle ; femelle qui se reproduit par parthénogenèse.
    • Dès ce premier essai, Bonnet obtint cinq générations de vierges provenant les unes des autres. Plus tard, en revenant au puceron du fusain, il atteignit le nombre de dix, et ce chiffre a depuis été dépassé. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
synonymes
personne qui n’a pas eu de commerce charnel
Marie, mère de Jésus de Nazareth

traductions
traductions
Vierge
étymologie
Du latin virgo.

nom propre

Vierge \vjɛʁʒ\ féminin singulier

  1. (astronomie) Constellation, bordée par la Chevelure de Bérénice, le Lion, la Coupe, le Corbeau, l’Hydre, la Balance, la Tête du Serpent et le Bouvier, que le Soleil traverse du 17 septembre au 30 octobre environ.
    • À la Vierge, on pourrait substituer une arbalète, ou un réveille-matin, sans que la convention fût plus grande. (Paul Couderc, L’Astrologie, 1974)
  2. (astrologie) Signe zodiacal, associé à la période entre le 23 août et le 22 septembre.
    • Je suis Vierge.
  3. (christianisme) Marie#fr-nom-pr-1|Marie, mère de Jésus-Christ.
    • Prends donc ce rameau, dit-il, couche-toi sur ton lit, récite les prières à la Vierge et attends sans crainte. Dieu est avec nous. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Le 19 septembre de l’an 1846, la Vierge s’était montrée à deux enfants sur une montagne, un samedi, le jour qui lui était consacré et qui était, cette année, un jour de pénitence, à cause des Quatre-Temps. (Joris-Karl Huysmans, ''La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Les colonnes qui supportent les voûtes de la chapelle de la Vierge sont d’une légèreté telle que pour un peu on crierait au miracle. (Jean Bertot, Août 1893 : la France en bicyclette de Paris à Grenoble et Marseille, Ancienne maison Quantin, 1894, p. 42)
  4. Variante de vierge, représentation de la Vierge Marie.
    • On voyait çà et là des tableaux d’une petite dimension, mais dus aux meilleurs peintres […] une Vierge de Raphaël luttait de poésie avec une esquisse de Girodet. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Au-dessus de la niche de la Vierge on remarque trois autres trous carrés profonds, destinés à recevoir des pièces de bois formant une forte saillie. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • J’implorai avec ferveur la belle image de la Vierge coloriée à laquelle, tous les soirs, avant de me coucher, j’adressais ma prière. (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
synonymes
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
viergevierges

Vierge \vjɛʁʒ\ masculin et féminin identiques

  1. (astrologie) Personne née sous le signe de la Vierge.
    • C’est un Vierge, une Vierge.
    • Ce sont des Vierges.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.053
Dictionnaire Français