ville lumière
étymologie
 Composé de ville et de lumière.

locution nominale


ville lumière \vil ly.mjɛʁ\ féminin

  1. (Figuré) ville pleine de lumière et d’activité.
    • Ville lumière où les minarets côtoient les clochers, et témoin de la conversion de Saint Paul de Tarse, Damas abrite la tête du prophète Yahia, (Saint Jean-Baptiste) dans l’enceinte même de la Mosquée des Omeyyades. (« “Appel aux consciences du monde entier pour que cesse le massacre en Syrie” », LeMonde.fr, 2 mai 2011)
    • D’une ville lumière qui éclipsait parfois New York, Tokyo s’est transformée en une ville de province un peu terne, sombre par moment, où la joie de vivre, et l’insouciance que nous y cultivions a disparu. (« “Tokyo s’est transformée en une ville de province un peu terne” », LeMonde.fr, 13 avril 2011)
    • À moins de deux ans des Jeux olympiques de Pékin, c’est toute la Chine qui poursuit sa révolution culturelle et architecturale d’embellissement, comme ici à Shanghai, transformée en ville lumière futuriste. (« Arrêt sur image », LeFigaro.fr, 15 octobre 2007)
    • Ces jeunes gens qui arrivent dans des pays dont ils ignorent pratiquement tout posent d’abord un regard ébloui sur les villes lumières. (Denis Coussy, La littérature africaine moderne au sud du Sahara, 2000, p. 33)

Ville Lumière
étymologie
Selon l’une des explications, l’inventeur de l’éclairage au gaz, Philippe Lebon, promeut et développe son invention à Paris dans les années 1820. Dans les années 1830, le magnifique éclairage de Paris, en particulier de ses passages commerçants, fascine les Européens. Les Londoniens baptisent Paris City of Lights, périphrase traduite en français par Ville Lumière.
Néanmoins, cette hypothèse est contestée.
Seconde hypothèse : Au XVIIIe siècle, à cause de la montée de la criminalité dans les rues et les coins sombres de Paris, le Préfet demande à tous les habitants de mettre des bougies ou des lampes à huile sur le rebord de leurs fenêtres, ceci afin d’éclairer entièrement la ville. Ce serait à ce moment là que Paris obtint le surnom de Ville Lumière.

nom propre

Ville Lumière \vil.ly.mjɛʁ\ féminin singulier

  1. (Géographie) Paris#fr|Paris (en France).
    • Mais on est forcé de reconnaître qu’il n’y a pas beaucoup d’initiative dans la Ville Lumière lorsqu’il s’agit d’électricité. La capitale autrichienne possède maintenant des voitures d’omnibus éclairées électriquement. (La Lumière électrique: revue universelle d’électricité, 1892, vol.44, page 250)
    • La Ville Lumière avait laissé d’être un lieu incontournable pour le tourisme mondial et la balance de paiements de la France était lourdement déficitaire dans ce domaine. (Edmond Aparicio, « Chronique d’abonnés,1981: Mitterrand et la révolution culturelle et de moeurs en France », LeMonde.fr, 7 mai 2011)
synonymes
traductions
  • allemand : Stadt des Lichts
  • anglais : City of Light
  • espagnol : La Ciudad Luz
  • portugais : Cidade Luz



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français