wallon
étymologie
Vraisemblablement dérivé du frk Walha (voir Welsch en allemand), issu du proto-germanique walhaz, désignant une personne parlant une langue celtique et par extension une langue latine ou romane.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinwallonwallons
Fémininwallonnewallonnes

wallon

  1. Relatif à la Wallonie et à ses habitants.
    • Cambrinus acheta alors un pinson aveugle, qu’à la mode des gens du pays wallon, il emporta partout avec lui. (Charles Deulin, Cambrinus)
    • Nous ne quitterons pas ce sujet sans faire remarquer que, généralement, les populations wallonnes parlent le français correctement avec les gens du dehors, et que ce n’est qu’entre elles qu’elles se servent du wallon et du patois de leur contrée. (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, page 568)
    • Et c’est pour lui […] une chronique qui sinue à travers cent anecdotes tissée de bons mots, de plaisanteries, d’humour wallon. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

nom

SingulierPluriel
wallonwallons

wallon \wa.lɔ̃\ masculin

  1. (linguistique) Langue romane (langue d’oïl) parlée essentiellement en Wallonie dans la partie sud de la Belgique.
    • L’effet produit par le latin sur la langue celtique, qu’il a transformée en roman et en wallon, s’est aussi fait sentir sur la langue tudesque, dans les pays situés en deçà du Rhin et voisins de la France. (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, page 568)
    • Siè, dit Arsène André, reprenant le wallon de son enfance pour mieux affirmer sa réplique. Siè, Adonis!… siè! (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Ce parler wallon si proche de notre langue d’oïl (des Liégeois eurent tort de s’offusquer quand je leur dis qu’en échangeant quelques mots avec une fermière de la région, je m’étais crue reportée au XIIIe siècle). (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 77)

traductions
Wallon
étymologie
Vient de Walh, un très vieux mot germanique qui était utilisé par les Germains pour désigner les populations celtophones ou romanes. Ainsi naquirent Wallon(nie), mais aussi Wales (dans le Sud des îles Britanniques). On sait que la lettre W en langue germanique devient généralement G en langue latine, comme Willem devient Guillaume et war devient guerre. Wales a ainsi fait Gallois et Wallon a fait Gaulois. À la conquête romaine, la relative homophonie de Gaulois et du latin gallinus (« coq ») a placé le coq en symbole franco-wallon Référence nécessaire.

nom

SingulierPluriel
wallonwallons

Wallon \wa.lɔ̃\ masculin (pour une femme on dit : Wallonne)

  1. (Géographie) Habitant de la Wallonie ou personne qui en est originaire.
    • Ces Wallons perdus dans la grande ville s’intègrent à leur insu à un Paris éternel, […] (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 181)

traductions
  • allemand : Wallone, Wallonin
  • anglais : Walloon (homme ou femme)
  • espagnol : valón
  • italien : vallone
  • portugais : Valão
  • russe : валлонский

nom de famille

Wallon \va.lɔ̃\ ou \wa.lɔ̃\

  1. Nom de famille français.
    • […] il entre au CNRS au début de l’année 1945, comme boursier en psychologie sur les conseils d’Henri Piéron et Henri Wallon […] (Françoise Blum, Les Vies de Pierre Naville, 2007)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français