aéronaute
étymologie
(XVIIIe siècle) Composé du préfixe aéro- et du suffixe -naute.

nom

SingulierPluriel
aéronauteaéronautes

aéronaute \a.e.ʁɔ.not\ masculin et féminin identiques

  1. Personne qui voyage en aérostat.
    • […], et la première phase de la plupart de ces luttes offrira le spectacle d’aéronautes tentant, parachutes en main, un saut désespéré, pour arriver à terre sans être tués par le choc ni broyés par les débris de leur engin. (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
  2. (Plus courant) Le pilote de ce véhicule.
    • MM. Deschamps et Crémieux s'étaient couchés dans la nacelle par le conseil de M. Godard, qui restait debout, cherchant à manœuvrer de manière à arrêter la marche de l’aérostat. Un choc lance l’aéronaute en avant de la nacelle et le fait tomber à terre. (Julien Turgan, Les Ballons: histoire de la locomotion aérienne, 1851, chap.18, page 203)
  3. (Par extension) (Désuet) Pilote d’un avion ; aviateur.
    • On volait certes, et dans des machines plus lourdes que l’air, mais il y avait aussi les chutes où parfois le moteur se brisait et parfois l’aéronaute, souvent les deux à la fois. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 17 de l’éd. de 1921)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.003
Dictionnaire Français