aérostat
étymologie
(XVIIIe siècle) Du grec ancien ,  composé de ἀήρ, aêr (« air ») et de στατός, statos (« stationnaire »).

nom

SingulierPluriel
aérostataérostats

aérostat \a.e.ʁɔs.ta\ masculin

  1. (Aéronautique) Aéronef, comme sa cousine la montgolfière ou son cousin le dirigeable, qui se maintient en altitude grâce à de l'air chaud ou d'autres gaz plus légers que l'air.
    • L’aérostat demeurait presque immobile, à l’abri des vents de l’est. (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, 1863)
    • À la manière des aérostats soulagés d’une partie de leur poids par un contact quelconque, le ballon avait bondi avec une sorte d’impertinence, […]. (H.G. Wells, La Guerre dans les Airs, 1908 - Traduit par Henry-D. Davray & B. Kozakiewicz, Mercure de France, 1921)
    • L'aire sémantique de aéronef avec cette signification y est délimitée par rapport à aérostat désignant un ballon non dirigeable et aéronat réservé au ballon dirigeable. (Louis Guilbert, La formation du vocabulaire de l'aviation, vol.2, page 50, Librairie Larousse, 1965)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.002
Dictionnaire Français