abandonné
étymologie
Du verbe « abandonner ».

adjectif

SingulierPluriel
Masculinabandonné
\a.bɑ̃.dɔ.ne\
abandonnés
\a.bɑ̃.dɔ.ne\
Fémininabandonnée
\a.bɑ̃.dɔ.ne\
abandonnées
\a.bɑ̃.dɔ.ne\

abandonné \a.bɑ̃.dɔ.ne\

  1. Qui a été laissé seul.
    • Il essaya de se persuader qu’il était à l’aise et en sécurité ; mais bientôt, l’indéfinissable inquiétude de l’animal sociable, abandonné dans la solitude, le tourmenta. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 328 de l’éd. de 1921)
    • Rares et maigres, pauvres et silencieuses étaient les localités traversées et, dans celles-ci, nombreuses étaient les demeures manifestement abandonnées, les bicoques délabrées où tout en fait des ruines. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Qui est laissé à l’abandon.
    • Mais cela peut même aller jusqu’à la désertification lorsque les familles ont pu à leur tour migrer : la montagne kabyle ou libanaise est ainsi constellée de fermes abandonnées. (Christian Pradeau & Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d’Outre-Mer n° 234/vol. 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006)
  3. Qui manifeste un certain laisser-aller.
    • Émilienne restait debout. Elle n’était pas faite pour les fauteuils et les poses abandonnées. (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. V, Gallimard, 1937)

traductions
nom

SingulierPluriel
abandonnéabandonnés

abandonné \a.bɑ̃.dɔ.ne\ masculin (pour une personne du sexe féminin, on dit abandonnée)

  1. (par substantivation) Personne qui a été laissé seul.
    • Eh bien! ma jolie Martine, ne souffrez point qu’un pauvre abandonné passe la nuit au soleil des loups. (Charles Deulin, Martin et Martine)
forme fléchie

abandonné \a.bɑ̃.dɔ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de abandonner.
    • Oh certes, il aurait tout abandonné dans la seconde à Dieu, sans l’ombre d'une hésitation, mais certainement pas aux hommes censés le représenter ; afin qu’ils pètent dans la soie, entretiennent sur un grand pied leurs catins ou damoiseaux, ou dilapident son argent en mangeries et en beuveries ? (Andrea H. Japp, Les mystères de Druon de Brévaux, volume 4 : In anima vili, Flammarion, 2013, chapitre 1)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français