abasourdir
étymologie
D’abord argotique, de basourdir, \ba.zuʁ.diʁ\, « tuer » au XVIIe siècle, il est attesté en son sens actuel dès 1713.

verbe

abasourdir \a.ba.zuʁ.diʁ\ ou \a.ba.suʁ.diʁ\ transitif conjugaison

  1. Assourdir, étourdir par un grand bruit.
    • Encore abasourdi par la détonation, il entendit le cri furieux de l’adjudant Morache qui arrivait sur lui en gesticulant … (Roland DORGELÈS, Les Croix de bois.)
  2. (Figuré) Surprendre à un tel point qu’on en reste coi.
    • Il a été abasourdi de sa disgrâce, de la perte de son procès.
    • Cette nouvelle nous a tous abasourdis.
    • M. Hyacinthe roule des yeux effarés. Ce qu’il entend l’abasourdit. (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 378.)
    • Un claquement de doigts, et ce qui était impossible une semaine plus tôt ne l’est plus aujourd’hui ! De quoi abasourdir un peu les 3 millions de malades prenant ce traitement… (Isabelle Barré, Un médoc malade de sa com’, Le Canard Enchaîné, 20 septembre 2017, page 4)
synonymes
traductions
  • russe : оглушать, оглушить



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.035
Dictionnaire Français