abbaye
étymologie
(1175) Du moyen français abbaye, abbaïe, de l’ancien français abeïe, abaie, abbeie, abadie, du latin abbatia.

nom

SingulierPluriel
abbayeabbayes

abbaye \a.be.i\ féminin

  1. (christianisme) Monastère catholique d’hommes, qui a pour supérieur un abbé, ou de femmes, qui a pour supérieure une abbesse.
    • Ah ! c’est une riche abbaye ; on y fait bonne chère, et ils boivent les meilleurs vins, ces bons pères de Jorvaulx. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les abbayes et les monastères, étaient à cette époque, « cavernes de voleurs, lieux de dissolution » ; les abus devenaient tellement criants, les désordres prenaient des proportions si inquiétantes, qu’à tout prix il fallait y mettre un terme […]. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    • Pessan, le siège d’une antique abbaye, a une superficie de 2 588 hectares où végètent encore 430 habitants. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (histoire) Bénéfice attaché au titre d’abbé.
    • Le roi lui donna une abbaye.
    • Il avait, il possédait jusqu’à trois abbayes.
  3. (Par extension) (architecture) Bâtiment du monastère.
    • Avant les découvertes des plates-tombes de l’abbaye Notre-Dame-du-Vœu, des fouilles de céramiques tombales importantes ont eu lieu au prieuré Saint-Martin de Deux-Jumeaux. (Éric Brine, Le Prieuré de Deux-Jumeaux, in Arts funéraires et décors de la vie, Normandie XIIe-XVIe siècle, CRAHM, 2003, p. 32)
    • […] le Père Dimier attirait l’attention sur le nom de la commune de Bouconville-Vauclerc, sur le territoire de laquelle se trouve l’abbaye cistercienne de Vauclair. Il émettait le vœu de voir rectifier l’orthographe du nom de la commune conformément à l’étymologie du nom de l’abbaye […]. (Cîteaux, commentarii cistercienses, vol. 24, 1973, p. 73)
  4. (Suisse) VaudNeuchâtel Société de tir [1], et par extension fête organisée par une société de tir.
    • C’est comme une de ces après-midi de dimanche où il y a fête, fête et danse, une de ces abbayes d’ici qui ont lieu une fois par an. (Charles Ferdinand Ramuz, Présence de la mort, Georg éditeur, Genève 1922, chap. 25.)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français