abomination
étymologie
(XIIe siècle) Du latin abominatio (« fait de repousser avec horreur comme un mauvais présage »).

nom

SingulierPluriel
abominationabominations

abomination \a.bɔ.mi.na.sjɔ̃\ féminin

  1. Horreur, dégoût qu’on ressent pour une personne ou une chose.
    • [...] l'une prétendait qu'il ne fallait jamais entrer dans le temple de Mithra que du pied gauche ; l'autre avait cette coutume en abomination et n'entrait jamais que du pied droit. (Voltaire, Zadig, VII. Les disputes et les audiences, 1748)
    • Il est en abomination à tous les gens de bien.
  2. Ce qui est l’objet de l’abomination.
    • Ce méchant homme est l’abomination de tout le monde.
  3. Action, objet abominable. — Note: Dans ce sens, il peut s’employer au pluriel.
    • J’ignorais […] quelles abominations pouvaient s’y perpétrer et jusqu’où se dégradaient les sentiments les plus sacrés.(Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Ce crime est une des plus grandes abominations qu’on puisse imaginer.
    • Cependant, le caractère vraiment ornemental et architectural des armoiries, qui ne tolérait pas une représentation des objets sous leur forme parfaitement naturelle, se conserva […] jusqu’au milieu du 16e [siècle]. Depuis, les bonnes traditions allèrent s’affaiblissant, jusqu’au 19e qui a été témoin de la décadence complète de cet art vénérable, dont il semble qu’on eût oublié même les principes les plus élémentaires. […] Nous en passons, et des meilleurs : abominations héraldiques, de force à faire tomber à la renverse tous les hérauts des âges chevaleresques. (Johannes Baptist Rietstap, Armorial général : précédé d’un Dictionnaire des termes du blason, tome 1 (A–K), G. B. van Goor Zonen, Gouda, 1884)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français