abordage
étymologie
 Composé de aborder et de -age.

nom

SingulierPluriel
abordageabordages

abordage \a.bɔʁ.daʒ\ masculin

  1. (marine) Action d'aborder, manœuvre d’un navire pour s’amarrer bord à bord avec un autre afin de le prendre d’assaut.
    • Défoncé par le choc, le Vaterland se vit à deux doigts de sa perte ; il dégringola impétueusement, emportant avec lui, accroché dans son hélice brisée, l’aéroplane ennemi dont les pilotes tentaient l’abordage. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 253 de l’éd. de 1921)
    • Aller à l’abordage.
    • Prendre un vaisseau par abordage, à l’abordage.
    • Tenter, manquer l’abordage.
  2. Collision accidentelle entre deux navires.
    • Après quinze jours de travail, le pont était étanche, et les avaries, occasionnées par mon abordage avec un vapeur, réparées. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les vaisseaux portent des feux la nuit pour éviter les abordages.
  3. Fait d’atteindre la côte, le rivage.
  4. (analogie) (familier) Approche d’une personne inconnue ou peu familière pour lui adresser la parole.
    • Une jeune beauté s’étant rendue amoureuse d’un jeune homme bien fait, lui donna tant de libertés qu’ils en vinrent à l’abordage. (Alfred Delvau, Dictionnaire érotique moderne, 1864)
    • Malgré son assurance, Céline ne savait trop comment tenter l’abordage. (Joris-Karl Huysmans, Les Sœurs Vatard, 1879)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français