abstrus
étymologie
(1327) Emprunté au latin abstrusus, participe passé de abstrūdere (« cacher profondément, repousser »).

adjectif

SingulierPluriel
Masculinabstrus
\ap.stʁy\
Fémininabstruse
\ap.stʁyz\
abstruses
\ap.stʁyz\

abstrus \ap.stʁy\

  1. (litt) Qui est difficile à comprendre, à saisir par l’esprit.
    • Ou bien, d’une voix astucieuse et basse, il expliquait à des auditeurs imaginaires des questions abstruses de politique. Les autres malades l’écoutaient en silence […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 273 de l’éd. de 1921)
    • Et le plus dangereux de cette expérience abstruse n’était pas encore cette division de ma pensée à l’intérieur de moi-même, mais le fait que tout se passait en imagination… (Stefan Zweig, Le Joueur d’échecs, traduction en 1944)
    • On lut ce soir-là une pièce assez abstruse de Lycophron... (Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien, Plon, 1958 ; coll. Folio, 1974, p. 169.)
    • Les projets de « chèque vert » restent vagues. Et ses modalités abstruses. Pour l’heure, et c’est dommage, la taxe carbone reste une usine à gaz. (François Sergent, Impôt, éditorial de Libération (journal) du 29 juillet 2009)
    • Les communiqués de presse tombaient les uns après les autres, déclarant les choses les plus abstruses. (Amélie Nothomb, Acide sulfurique, Albin Michel, Paris, 2005, p. 179)
    • La formule tournait dans sa tête mécaniquement : elle lui paraissait un peu abstruse, mais importante, imposante, comme ces sceaux des vieux parchemins officiels qui pincent le bout d'un ruban de soie. (Julien Gracq, Un balcon en forêt, Jose Corti, 1958, page 245)
  2. (Péjoratif) S’applique quelquefois aux personnes.
    • Ce philosophe m’a paru fort abstrus.
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français