absurde
étymologie
Du latin absurdus, à rapprocher de sourd.

adjectif

SingulierPluriel
absurdeabsurdes

absurde \ap.syʁd\ masculin et féminin identiques

  1. Insensé ; contraire au bon sens ou au sens commun.
    • La prière, c’est […] une sorte de tapage doublé de flagornerie. Ainsi en jugent […] les rationalistes qui affirment que rien n’est aussi absurde que de s’adresser à un Dieu immuable pour lui demander de bouleverser les lois de son univers en notre faveur. (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette ↗, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 248)
    • Si Gobineau a été l’objet du dégoût, de la crainte, de l’ostracisme de nos « rationalistes », c’est qu’il s’est élevé à la fois contre leurs faux raisonnements et contre leur absurde principe de la primauté de la raison. (Louis Thomas, Arthur de Gobineau, inventeur du racisme (1816–1882), Paris : Mercure de France, 1941, p.33)
    • Ton père est mort, d’une mort bête. Toutes les morts sont absurdes, d’ailleurs. (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 42)
  2. (Par extension) Qualifie une personne qui parle ou agit de manière absurde.
    • Un raisonneur absurde.
    • Vous êtes absurde.
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
absurdeabsurdes

absurde \ap.syʁd\ masculin

  1. Chose qui dépasse l’entendement, fausse et inacceptable par la raison.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.018
Dictionnaire Français