accablé
étymologie
Participe passé du verbe accabler.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinaccablé
\a.kɑ.ble\
accablés
\a.kɑ.ble\
Fémininaccablée
\a.kɑ.ble\
accablées
\a.kɑ.ble\

accablé

  1. (sens propre et vieilli) Cédant, succombant sous le poids.
    • La vigne était accablée sous son fruit. (François de Salignac de La Mothe- '=oui, Les Aventures de Télémaque (Fénelon), 1699)
  2. (sens figuré et actuel) Écrasé sous une charge pénible, physique ou morale.
    • ''Accablé de paresse et de mélancolie,/>Je rêve dans un lit, où je suis fagoté.'' (Saint-Amant)

    • Fandor alors se laissa tomber sur un fauteuil, plus accablé encore que Juve. (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 679)
    • En Alsace, aux environs de 1850, un instituteur accablé d’enfants consentit à se faire épicier. (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 11.)
    • Aucun des poissons ne portait de marque de blessure. Il montait de l'océan une odeur de putréfaction écœurante. Les deux hommes restèrent un long moment assis dans la barque au milieu du banc de poissons morts, silencieux, accablés. (Pascal Martin, Le Seigneur des atolls, Place des éditeurs, 2011, p. 28)
forme fléchie

accablé \a.kɑ.ble\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe accabler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français