accointance
étymologie
 Composé de accointer et de -ance. (ca. 1170) acointance.

nom

SingulierPluriel
accointanceaccointances

accointance \a.kwɛ̃.tɑ̃s\ féminin

  1. Liaison, fréquentation.
    • Je suis bien aise, en vérité, de cette honorable accointance ; car avec lui, sans vanité, j’ai quelque peu de ressemblance […] (Voltaire, Épîtres, 1717, Épître 15)
    • Les inimitiés d'un homme en disent souvent plus long que ses accointances. (Antoine Bello, Roman américain, 2014 ; éditions Gallimard)
    • Quand on joue au poker à ce niveau, ce n'est pas avec des perdreaux de l'année. Sans que cela suppose nécessairement des accointances avec le crime organisé. (David Garcia, Histoire secrète de l’OM, Flammarion, 2013, p.4)
  2. Relation amoureuse.
    • Il a eu des accointances avec cette femme.
    • Elle a eu des accointances avec lui.
  3. (philosophie) Connaissance directe.
    • La philosophie de la connaissance contemporaine s'intéresse presque exclusivement à la connaissance des vérités. C’est dommage, parce que l’accointance est une notion à laquelle on fait jouer un rôle important dans d’autres domaines de la philosophie (lorsqu’on discute par exemple s’il faut expérimenter la douleur pour la connaître, ou s’il faut connaître Pierre pour comprendre les affirmations faites à son sujet). (Julien Dutant, Qu’est-ce que la connaissance, J. Vrin, Paris, 2010) }{#if:{#if:| (OCLC {oclc} ↗)}}, page 17}}
synonymes antonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français