accoster
étymologie
De l’ancien français acoster.

verbe

accoster \a.kɔs.te\ transitif conjugaison (pronominal : s’accoster)

  1. (marine) Se placer le long de et à côté de.
    • […] et déjà nous accostions à l'estacade du bois de la Chaise, un bois de pins tristes et d’yeuses superbes, aux troncs tordus, au feuillage presque noir. (Octave Mirbeau, Notes de voyage, dans La vache tachetée, 1918)
    • Après un gros effort, nous accostâmes un grand floe sur lequel nous nous amarrâmes avec des ancres à glace. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Le lendemain de mon arrivée, le launch du Rochester, croiseur portant le guidon de l’amiral américain, venait accoster le long du Firecrest. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’agent sanitaire maritime accoste et grimpe à bord. Après les formalités de l’arraisonnement je m’informe auprès de lui d’un hôtel et du moyen de s’y rendre. (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 14)
  2. Aborder quelqu’un qu’on rencontre pour lui parler.
    • Au milieu de ces réflexions peu agréables, le comte de Morvelle se vit accoster dans la rue par un homme qui le salua avec un ton de parfaite politesse. (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Au moment précis où les mouchards accostaient les fugitifs et tendaient la main pour les saisir, Mme Hyde braqua sur eux le volumineux parapluie qu'elle tenait à la main et l'ouvrit subitement; […]. (G. Lenotre, Femmes, amours évanouies: ouvrage orné de quatre héliogravures, Éditions Bernard Grasset, 1933, p. 133)
    • Les deux feujs accostent Manuela et Naomie, deux bombes noires et mortelles qui tapinent au bord de la route. (Johann Zarca, Le Boss de Boulogne, Don Quichotte éditions, 2014)
  3. (Acadie) (Figuré) Conclure, aboutir.
  4. (pronominal) (Désuet) (familier) Fréquenter (quelqu’un).
    • Je ne sais de quelles gens vous vous accostez. - Il s’accosta d’un mauvais garnement.
  5. (La Réunion) S'appuyer contre. (Note : s'utilise avec contre.)
    • Accoste toi contre le mur pour ne pas tomber.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.010
Dictionnaire Français