accoutrement
étymologie
Ce mot est issu du verbe accoutrer conjugué à la première personne du présent pour former le radical accoutre auquel est joint le suffixe nominal -ment.

nom

SingulierPluriel
accoutrementaccoutrements

accoutrement \a.ku.tʁə.mɑ̃\ masculin

  1. (vieilli) Habillement.
    • Enfin je n'y tins plus, je mis bas pantalon, bottes et chaussettes, je complétai mon accoutrement de pêcheur sur le modèle de celui de Maurice, […]. (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • Des bonnets de fourrure, des ceintures de peau de daim complétaient l'accoutrement. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […], un accoutrement de voyage qui n’est de bon goût ni dans sa coupe démodée ni dans sa couleur tapageuse. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Pensant à son accoutrement, il se défit de son faux-col et de sa casquette blanche d’aéronaute, qui pouvaient le trahir, […]. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 356 de l’éd. de 1921)
    • Où donc était-il passé depuis le temps, car il n’avait assurément pu songer, dans l’accoutrement où il était, à descendre en ville ? (Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (plais) Tenue vestimentaire surprenante.
    • On lui ordonna d’ôter la belle pelisse dont elle était revêtue, ce qu’elle refusa de faire, et si opiniâtrement que les valets du bourreau furent obligés de l’attacher au poteau dans cet accoutrement. (E.T.A. Hoffmann, Le Diable à Berlin, 1820, traduit par Henry Egmont)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.072
Dictionnaire Français